Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


Comment lire un programme scolaire (1).

Publié par Fawzi Demmane sur 11 Avril 2009, 12:09pm

Catégories : #Salle des Profs.


 

Améliorer ses pratiques de classe

 

Objectif de l’exposé :


Permettre au PCEF Stagiaire d’améliorer ses pratiques de classe en

 

- s’appropriant les notions clés d’un programme;

- identifiant les paramètres présidant à l’élaboration d’un programme;

       

Plan de l’exposé

 

1- Évaluation diagnostique et mobilisation

2- Notions de curriculum, de programme et de manuel scolaire

3- Conception et élaboration des programmes

4- Compétences et terminal d’intégration

5- Compétences et objectifs d’apprentissage

6- Conclusion

 

N’importe quel programme scolaire invite les enseignants à commencer des tests d’évaluation diagnostique pour bien connaître le public bénéficiaire de la formation.

 

Commençons notre séminaire de formation par un test.

 

Lisez bien le récit suivant puis répondez aux questions qui l’accompagnent:

 

 

          Deux personnages se sont rencontrés sur un bateau. Au cours d’une conversation, l'un d’eux demanda à l'autre s'il savait lire et écrire. L’analphabète lui répondit qu’il n’était jamais allé à l’école. Pris par un faux sentiment de supériorité, l'intellectuel, prétentieux, lui répondit qu'il avait perdu la moitié de sa vie ! Faisant chemin, l’intellectuel expliquait à son compagnon de voyage les règles présidant à la construction des bateaux. Et pour bien l’impressionner, ce connaisseur nommait les éléments constituant le navire: « Cette pièce de bois cylindrique s’appelle mât, l’arrière d’un bateau la poupe, et la partie avant, c’est la proue… »

           Soudain, le vent changea de direction et devint très fort ; la tempête alla noyer le bateau. L'intellectuel, de peur, allait rendre l'âme. Alors l'analphabète lui posa une question :"Savez-vous nager ?" Réponse négative. Alors là, l'analphabète, qui savait nager, lui dit qu'il avait perdu toute sa vie !

 

 

1- Identifiez  le statut de chaque personnage?

2- Que représente chacun d’eux?

3- Quels sont les savoirs qui s’opposent dans l’anecdote?

4- Imaginez  une fin pour cette histoire.

5- Ce récit a une visée. Laquelle ?

6- Vos conclusions?

 

 

Ce récit est une remise en cause des savoirs scolaires qui ne servent pas à résoudre les problèmes de la vie quotidienne. C’est une dénonciation d’une école qui ne prépare pas à la vie sociale et professionnelle

 

ØC’est dans les crises que les choses changent et évoluent.

 

ØL’Algérie, face aux défis des nouvelles technologies, face aux défis économiques et culturels (mondialisations) a choisi un mode de réforme bien particulier: l’Approche Par les Compétences.

 

Pour bien saisir cette évolution, un mot sur le curriculum, le programme et le manuel scolaire…

 

 

Qu’est-ce qu’un CURRICULUM ?


  
Le curriculum est une construction sociale: il est fait, maintenu ou modifié en fonction des idéologies en vigueur et des rapports de force entre les acteurs. Il véhicule un ensemble de schèmes sociaux implicites, liés à l’organisation de la société.

 

Qu’est-ce qu’un PROGRAMME?


   
Le terme « programme » désigne généralement le contenu d’une matière étudié à un niveau donné du cursus scolaire. Les programmes comportent:

-Les finalités de la formation des élèves;

-Les critères qui président à la sélection des savoirs disciplinaires, les articulations entre objectifs de connaissances et objectifs de socialisation.

L’élaboration des programmes algériens suit désormais une démarche nouvelle:

-Plus d’autonomie des disciplines: chaque discipline s’inscrit dans un champ disciplinaire plus vaste, les disciplines doivent se coordonner entre elles;

-Plus d’empilement des connaissances: les programmes définissent  les compétences visées, se préoccupent des situations d’apprentissage;

-Une progression disciplinaire pensée non sur une année, mais sur tout le cursus

 

Qu’est-ce qu’un MANUEL SCOLAIRE ?


     
Le manuel scolaire désigne un ouvrage qui présente les connaissances définies par les programmes d’enseignement pour une discipline, un niveau ou une section donnés. Restant l’outil de base de l’enseignement, les manuels scolaires sont  constamment soumis à des mises à jour.

Ses fonctions:
Le manuel peut viser plusieurs fonctions:

1- une fonction de transmission de connaissances

2- une fonction de développement de capacités et de compétences

3- une fonction de consolidation des acquis

4- une fonction d’aide à l’intégration des acquis

5- une fonction d’évaluation des acquis

6- une fonction de référence

7- une fonction d’éducation sociale et culturelle

Selon quelles structures sont élaborés les programmes?

Les programmes scolaires adoptent plusieurs entrées

ØIl y a différentes façons qui permettent d’élaborer des programmes scolaires. Parmi lesquelles, on en retient deux:

 

Ø1- L’entrée par les contenus;

Ø2- L’entrée  par les compétences ou l’objectif terminal d’intégration

 

L’entrée par les contenus

Schéma exemple

L’entrée par l’Objectif Terminal d’Intégration (OTI)

ØAu contraire de la précédente, cette entrée part d’abord de l’objectif terminal d’intégration à atteindre, et d’une catégorie de situations d’intégration dans lesquelles cet objectif est mis en œuvre.

 

ØElle définit ensuite les compétences qui composent l’OTI,

 

Øet enfin « dictent » les objectifs opérationnels qui leur sont liés.

 

Schéma exemple

 

Que trouve-t-on dans un programme?

1- Objectifs de l’enseignement de la discipline au collège

2- Profils d’entrée et de sortie

3- Compétences et objectifs d’apprentissage

4- Les contenus

5- Projets et activités possibles

6- L’évaluation

 

Notions de profil

 

ØEst une description de caractéristiques attendues de l’élève au terme d’un niveau d’étude.

Le profil d’entrée

Le profil d’entrée est important  pour que l’enseignant puisse se construire une représentation claire de l’élève qu’il doit former

Profil d’entrée en 2ème  année

 

Ø1.1- A l’oral :

ØEn 1ère AM, l’élève a développé des attitudes de bon auditeur, notamment en face d’une séquence narrative. Il sait raconter une histoire ou la dire autrement, reformuler un propos, lire à haute voix des textes variés.

 

 

ØIl sait questionner un texte pour retrouver la structure d’un récit, pour identifier des personnages, pour repérer des lieux, des actions. Il sait retrouver:

      - un ou des passages descriptifs dans un récit;

     - un dialogue dans un récit;

     - il sait distinguer le discours direct du discours indirect à travers les signes ponctuation.

 

1.2-  A l’écrit :

ØIl est en mesure de rédiger un récit d’y insérer un passage descriptif.

 

ØSur le plan méthodologique:

 il sait lire une consigne et entreprendre une tâche en fonction de celle-ci;

- Il sait organiser un travail d’écriture de façon individuelle ou collective

 

 

Øil a été initié à la réécriture ( des ses écrits ou ceux de ses camarades) en s’aidant de grilles préétablies ou construites en classe.

 

Profil de sortie de la 1ère AM

ØSans vous référer au programme de 1ère AM, quelle serait le profil de sortie de ce niveau?

 

Ø…………………….

 

 

 

   Dans un programme on ne peut parler de profil d’entrée que quand les propriétés suivantes sont respectées :

ØRéaliste ( ce n’est pas une déclaration d’intention )

ØMentionne clairement un niveau d’étude

ØPrésenté de manière intégrée

ØEvaluable

 

     Est-il important de connaître le profil d’entrée d’un niveau, d’une classe ?

Oui, il n’est pas seulement important, il est indispensable de connaître son public avant de se lancer dans sa formation.

      

Comment identifier ce profil d’entrée ?

Par des tests d’évaluation diagnostique

Et si les résultats de ces tests nous montrent qu’ils ne correspondent pas au profil d’entrée ?

ØAlors là, on passe à la Remédiation

Les concepts qui président à la réforme des programmes

 

  

CONCEPT DE COMPETENCE

 

     Qu'est qu'une compétence ?

Ø  Il y a des convergences quant à la définition de la notion de compétence.

Ø   Selon Gerard et Roegiers (1993), la compétence est "un ensemble intégré de capacités qui permet – de manière spontanée- d'appréhender une situation et d'y répondre plus ou moins pertinemment."

ØSelon De Ketele (1996), la compétence est "un ensemble ordonné de capacités (activités) qui s'exercent sur des contenus dans une catégorie donnée de situations pour résoudre des problèmes posés par celles-ci."

Ø   Le Boterf la définit comme "un savoir-agir, c'est-à-dire un savoir intégrer, mobiliser et transférer un ensemble de ressources (connaissances savoirs, aptitudes, raisonnements, etc.) dans un contexte donné pour faire face aux différents problèmes rencontrés ou pour réaliser une tâche."

 

 

 

 

CONCEPT D’INTEGRATION

 

ØL'intégration des acquis signifie la mobilisation de plusieurs savoirs et savoir-faire, enseignés séparément, pour aboutir à un tout. Or, ce "tout" désigne la ou les compétences visées par les apprentissages en classe. "L'intégration s'appuie sur deux dynamiques complémentaires, celle qui conduit à l'acquisition de compétences et celle qui conduit au renforcement de ses compétences tout au long du programme de formation." (Ghislain Touzin, La contribution de l'approche par les compétences dans l'intégration des apprentissages).

 

CONCEPT DE SITUATION D’INTEGRATION

 

ØIl y a deux formes d’intégration

   1-  Il y a les situations d’intégration complexes;

   2- et les situations d’intégration partielles

 

1- les situations d’intégration complexes

 

   -  se font à la fin du projet,

   - visent l’évaluation des compétences

   - sont complexes: tous les savoirs, savoir-faire sont mobilisés pour résoudre une situation problème (Ex:rédaction d’un texte descriptif pour convaincre)

Exemple d’une situation d’intégration complexe:

 

2-Les situations d’intégration partielles

ØIl y a aussi des activités d'intégration partielles portant sur la mise en place d'un palier de compétence chez l'apprenant.. Ainsi la compétence de produire un texte argumentatif proposé en situation d'intégration complexe est précédée de plusieurs activités partielles dont les objectifs sont répartis sur les séquences d'apprentissage. Chaque séquence prend en charge un objectif visant un palier de compétence : production des arguments, production des exemples pour soutenir l’argument, produire une introduction et une conclusion, sont tous des paliers qui se retrouvent enfin réunis en une compétence terminale visée par la situation d'intégration complexe, qui se place en général au terme d'un projet ou d'une année scolaire.

 

ØL’intégration des apprentissages accompagne tous les processus d’enseignement apprentissage.

 

ØÀ la fin de chaque séance, il faut préparer une activité permettant à l’élève d’intégrer ce qu’il a appris durant la leçon dans une mini situation de production:

Exemples de situations d’intégration partielles

ØEn grammaire:

ØObjectif: à la fin de cette séance, l’élève sera capable d’identifier les différentes expansions du GN.

Øune activité permettant à l’élève d’intégrer ce qu’il a appris durant la leçon dans une mini situation de production:

ØExercice: enrichissez la description dans ce passage en ajoutant aux GN  soulignés des adjectifs qualificatifs, des c. du nom ou des subordonnées relatives:

 

     L’homme habitait un appartement dans un quartier de la ville. Il cherchait en vain de changer d’adresse.

 Réponse possible:

       L’homme habitait un appartement étroit et sans balcon dans un quartier malfamé, fréquenté  par les véhicules assourdissants de la ville qui grandissait sans cesse. Il espérait en vain de changer de quartier.

 

Un autre exercice

ØExercice: choisis l’un de ces thèmes soulignés, puis fais sa description en utilisant les différentes expansions:

 

J’ai un oiseau…………………………..

J’ai un MP3…………………………….

J’ai une maison……………………

Le quartier où j’habite ………………….


DEGRE DE COMPLEXITE DES SITUATIONS

ØSi « Produire un texte narratif » est une compétence à faire acquérir à un élève de 1ère AM, elle est  une ressource pour exercer une compétence de plus haut niveau, en 4ème AM « raconter pour argumenter »


- Désignent des capacités générales ( analyser, synthétiser, résoudre des problèmes, etc)
- Désignent des compétences générales ( lire , écrire , traiter l’information, etc)
- Désignent aussi des compétences de vie ( respecter son environnement)

ØCes compétences méritent une place de choix dans les curricula mais elles sont difficiles à être opérationnalisées
Les auteurs en éducation en particulier Roegiers proposent leurs insertions dans l’introduction des programmes à côté des finalités et valeurs.

 

La compétence terminale se réalise à la fin d’une année scolaire. Elle constitue un Objectif Intermédiaire d’Intégration (OII)

Caractéristiques de la compétence terminale

lCaractère complexe ( mobiliser plusieurs ressources : S, SF, SE).

lDoit s’exercer de manière concrète

lOn  peut lui associer une famille de situations

lCaractérise un niveau donné

lEvaluable

 

Le concept d’OTI :

 

ØC’est une sorte de macro compétence que l’on définit dans une discipline ou au sein d’un groupe de disciplines, au terme d’un cycle d’étude et regroupe l’ensemble des compétences terminales. Il est aussi lié à une famille de situations. Il s’évalue comme une compétence terminale. Il constitue une traduction du profil de sortie.

Pour la construction des objectifs d’apprentissage, les enseignants procéderont de façon ordonnée en définissant les objectifs de façon hiérarchique.

On parle alors de décomposition ou de spécification des objectifs. On distingue alors:

Objectifs terminaux d'intégration (OTI)

 

Ødes objectifs terminaux d'intégration (OTI) qui, comme leur nom l'indique, devront être atteints en fin du processus de formation correspondant ; ils intègrent un ensemble d'objectifs plus précis et de natures différentes qui contribuent à leur maîtrise (dans les dispositifs de certification en UC, une unité capitalisable est définie par un OTI) ;

 

Objectifs intermédiaires (OI)

 

Ødes objectifs intermédiaires (OI) de différents niveaux ou rangs (OI de rang 1 = premier niveau de décomposition de l'OTI, de rang 2 = deuxième niveau de décomposition de l'OTI…) ; les OI sont des objectifs ni trop globaux, ni trop spécifiques, qui doivent être décomposés (spécifiés) pour identifier les capacités élémentaires (OPO) qu'ils combinent ;

 

Objectifs pédagogiques opérationnels (OPO)

 

Ødes objectifs pédagogiques opérationnels (OPO) pour lesquels les critères de réussite et les conditions d'évaluation de la performance correspondante sont précisés ; les OPO peuvent ainsi faire l'objet d'une évaluation critériée.

 

Travaillons sur des exemples concrets

 

COMPETENCE TERMINALE RETENUE EN

1ère AM

ØCOMPETENCE TERMINALE

   

   Au terme de la 1ère année    de l’enseignement moyen, l’élève sera capable de produire un texte  narratif dans une situation de communication significative pour lui.

2ème  AM

ØCOMPETENCE TERMINALE

 

     Au terme de la 2ème année de l’enseignement moyen, l’élève sera capable de produire un texte descriptif dans une situation de communication significative pour lui.

3ème  AM

 

ØCOMPETENCE TERMINALE

 

    Au terme de la 3ème année de l’enseignement moyen, l’élève sera capable de produire un texte explicatif dans une situation de communication significative pour lui.

4ème  AM

ØCOMPETENCE TERMINALE

 

     Au terme de la 4ème année de l’enseignement moyen, l’élève sera capable de produire un texte argumentatif dans une situation de communication significative pour lui.

 

    Les compétences terminales constituent l’OBJECTIF TERMINAL D’INTEGRATION  (OTI) QUI SERA LE PROFIL DE SORTIE DU CURSUS DE L’ENSEIGNEMENT MOYEN

  Profil de sortie du cycle moyen
L’élève doit être capable d’entendre, de lire et de produire des énoncés complexes à dominante narrative, descriptive, explicative ou argumentative

 

ØPour pouvoir faire acquérir aux élèves une compétence, il faut la démultiplier en niveaux (paliers)

 

  

 

COMPETENCE TERMINANLE OU (OBJECTIF D’INTEGRATION INTERMEDIAIRE) EN 1ère AM démultipliée en niveaux

 

Compétence 1          Compétence 2           Compétence 3        

 

   COMPETENCE TERMINANLE OU (OBJECTIF D’INTEGRATION INTERMEDIAIRE) EN 2ème AM démultipliée en niveaux

 

 

 Compétence 4            Compétence 5          Compétence 6        

 

 

   COMPETENCE TERMINANLE OU (OBJECTIF D’INTEGRATION INTERMEDIAIRE) EN 3èmeAM démultipliée en niveaux

 

 

Compétence 7           Compétence 8            Compétence 9

 

   COMPETENCE TERMINANLE OU (OBJECTIF D’INTEGRATION INTERMEDIAIRE) EN 4èmeAM démultipliée en niveaux

 

 

Compétence 10       Compétence 11          Compétence 12

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents