Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


Pièges de la langue française (1)

Publié par Fawzi Demmane sur 13 Avril 2009, 15:57pm

Catégories : #Le bon usage

Resultat

 

 

 

 

 

 

 

 

Accaparer (verbe) : deux c, un seul p. - De même : accaparement, accapareur . – Eviter la forme pronominale, qui n’ajoute rien au sens. Dire : Il a accaparé tous les livres de notre bibliothèque (et non Il s’est accaparé tous les livres…).

 

 

Achalandé, ée (adjectif) :  Magasin bien achalandé signifie « magasin dont la clientèle est nombreuse » et non « magasin où il y a beaucoup de marchandise variées ». Il ne faut donc pas employer achalandé comme synonyme de approvisionné, garni, pourvu .

 

 

Acquis, acquit – Deux homophones à bien distinguer.

1 – acquis (de acquérir) : Bien mal acquis ne profite jamais. Il a un solide acquis en mathématiques.

 

2 – acquit (de acquitter) : Action d’acquitter, quittance. Ecrivez « bon pour acquit  » et signez. –Par acquit de conscience : pour être quitte avec sa conscience.

 

 

Aéro-  : Préfixe qui vient du latin aer, aeris ou du grec aêr, aeros « air ». – Les mots commençant par aéro- s’écrivent sans trait d’union ( aérobie, aérodrome, aéronautique , etc., sauf aéro-club). Ne pas prononcer a-ré-o mais a-é-ro et ne pas confondre aéromètre (qui n’existe pas) avec aréomètre (densimètre).

 

 

Affectation, affection, infection  - Trois noms féminins paronymes :

1 – Bien distinguer affectation , manque de naturel, et affection , sentiment d’attachement ;

 

2 – Bien distinguer une affection , et l’infection , état d’un organisme ou d’une partie du corps que les microbes envahissent et où, souvent, ils provoquent de l’inflammation, l’apparition du pus.

 

Affleurer, effleurer – deux verbes paronymes.

1 – Affleurer  : arriver au ras de :  La rivière en crue affleure le parapet du quai . – Apparaître au ras d’une surface : Le rocher affleure par endroits .

 

2 – Effleurer  : Toucher très légèrement : La brise effleure l’eau de l’étang. Ta main effleure mon épaule .

 

 

Affréter, fréter – Deux verbes transitifs de la famille de fret.

1 – Affréter  : Prendre un avion ou un navire en location pour un transport : Cet importateur a affrété un cargo à un armateur pour transporter du blé.

 

2 – Fréter  : Fournir un navire en location l L’armateur a frété ses cargos à une société métallurgique.

3 – De même, celui qui prend un navire en location est l’affréteur , le propriétaire du navire est le fréteur .

 

 

Aigre-doux  (adjectif composé) : Les deux éléments s’accordent : Un fruit aigre-doux , des fruits aigres-doux .

 

Aine, haine  : Ne pas écrire l’aine, partie du corps (en haut de la cuisse) comme la haine , sentiment violent d’hostilité.

 

 

Ambitionner (verbe) : Deux n. – Dans le style très soutenu, il vaut mieux employer les équivalents : avoir pour ambition, aspirer à, briguer, convoiter, désirer, poursuivre, prétendre à, souhaiter, viser à , selon le cas. – Se construit avec un nom sans préposition : Il ambitionne un poste de conseiller technique . - ou bien avec de suivi de l’infinitif.

 

 

Amener, emmener  : Ces deux verbes font référence à deux mouvements inverses. 

1 - Amener  suppose que l’on considère le mouvement en tant qu’il aboutit à l’endroit considéré : Un aqueduc amène l’eau à la ville.

 

2 - Emmener suppose que l’on considère le mouvement en tant qu’il éloigne de l’endroit considéré, du lieu où l’on se place en esprit : Il est huit heures, je fois emmener mes enfants à l’école .

 

 

Amoral, immoral  : Deux adjectifs à bien distinguer.

1 – Amoral, amorale, amoraux  : Qui ne s’intéresse pas à la morale, qui est étranger à la morale : La science n’est ni morale, ni immorale, elle est amorale . – Qui agit sans se soucier du bien et du mal : Il vit dans l’instant, ne connaît que son instinct et il est spontanément et naïvement amoral .

 

2 – Immoral, immorale, immoraux  : Qui est contraire à la morale ou aux bonnes mœurs : Ce roman est-il immoral  ? – Qui agit contrairement à la morale : Un être dépravé, débauché,immoral .

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents