Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


Brevet d'Enseignement Moyen (4)

Publié par Fawzi Demmane sur 8 Mai 2009, 01:50am

Catégories : #Salle des Profs.


Je teste mes compétences

 

Sujet 1

 

A en croire les journaux, notre époque est troublée (1) par un grand problème : l’invasion des ordinateurs. C’est vrai, et moi je le sais.

 

Dernièrement, j’ai fait un bref voyage, un jour à Stockholm et trois à Londres. Heureusement, à Londres mon éditeur m’avait réservé une chambre de luxe. Arrivé à l’hôtel, j’ai eu l’impression d’être dans une légation de Pékin pendant la révolte des Boxers. (2)

 

Des familles campant dans le hall, des voyageurs enfouis sous des couvertures dormant sur leurs bagages… Je me suis informé auprès des employés, tous Indiens, plus quelques Malais. Ils m’ont répondu que la veille, le grand hôtel s’était doté d’un système informatique qui, par manque de rodage, venait de tomber en panne deux heures auparavant. Impossible désormais de savoir si les chambres étaient libres ou occupées. Il fallait attendre.

 

En fin d’après-midi, l’ordinateur était réparé et j’ai pu prendre possession de ma chambre.

 

D’après Umberto ECO, Comment voyager avec un saumon,

Le livre de poche, septembre 2005. p.43.

 

(1) troublée : dérangée.

(2) la révolte des Boxers : mouvement de révolte chinois contre les occidentaux en 1900. (Pékin est la capitale de la Chine).

 

Questions

 

Compréhension de l’écrit

 

1- Quel est le thème du texte ?

 

2- « L’invasion des ordinateurs », cette expression signifie que :

–les ordinateurs ont attaqué la planète. -les ordinateurs se sont introduits dans tous les domaines de la vie. - les ordinateurs sont importés de Chine.

Choisis la bonne réponse.

 

3- Les journaux posent le problème des ordinateurs qui sont partout.

- L’auteur est-il d’accord avec ce point de vue ?

- Relève dans le texte la phrase qui le montre.

 

4- L’auteur raconte une histoire : - lue dans les journaux. –vécue. –racontée par des Chinois.

Choisis la bonne réponse.

 

5- L’auteur raconte cette histoire : - pour montrer qu’il voyage beaucoup. – pour faire rire les lecteurs. – pour justifier son opinion.

Choisis la bonne réponse.

 

6- Où se déroule l’histoire ? (Dans quelle ville et en quel lieu ?)

 

7- A quoi l’auteur compare-t-il le désordre qu’il trouve dans ce lieu ?

 

8- Quelle est la cause de ce désordre?

 

9- A quel moment le problème a-t-il été réglé ?

 

10- « Ils m’ont répondu que la veille, le grand hôtel s’était doté d’un système informatique qui, par manque de rodage, venait de tomber en panne deux heures auparavant. » Réécris ce passage au style direct.

 

Production écrite

 

Rédige un texte d’une dizaine de lignes dans lequel tu défendras une opinion contraire à celle de l’auteur. Développe deux arguments au moins que tu illustreras avec des exemples.

 

 

Sujet 2

 

Je me souviendrai toujours de ma première journée de travail ; de la première journée durant laquelle jai gagné un salaire

 

J’avais seize ans, ou à peu près, et je m’étais fait engager sur le chantier d’un énorme bâtiment en construction. Mon travail consistait à prévenir du bras le mécanicien d’une grue, au moment où les chargements soulevés arrivaient à l’emplacement désiré.

 

Au début, le va-et-vient de la grue m’intéressa et je m’appliquai à faire des gestes précis,

auxquels répondaient immédiatement les manœuvres du mécanicien.

 

Après une heure, je devins distrait et regardais à gauche et à droite. J’avais le bras droit fatigué, à force de faire des signes, et je continuai en faisant des gestes avec le bras gauche. J’aurais voulu m’asseoir, mais il m’était impossible de voir à la fois le conducteur de la grue et le lieu de déchargement si je m’étais assis. « Eh bien, là bas, qu’est-ce que tu attends ? » C’étaient les hommes du déchargement qui m’interpellaient. Je venais d’être distrait un instant par l’arrivée d’un camion de gravier.

 

A midi, il y eut une pause. « Ouf, dis-je en m’asseyant sur un madrier, je n’en peux plus. » Le mécanicien vint déjeuner auprès de moi. « Fatigué ? » fit-il en matière d’entrée en conversation. « Je suis exténué, dis-je, je n’ai pas eu un instant de répit.» « Et les autres, en bas, ceux qui transportent des sacs toute la journée, que doivent-ils dire, eux ? » J’eus honte et bredouillai : « Heu… je ne suis pas fatigué de ce que j’ai fait, mais parce que je n’ai presque pas dormi cette nuit. »

 

A six heures du soir, la sirène se fit entendre ; plus de vingt fois j’avais regardé ma montre, cette fin de journée m’avait paru interminable. J’avais du plomb dans les bras, mes genoux pliaient de fatigue…

 

Depuis ce jour, j’ai compris ce que signifie travailler pour gagner sa vie ; j’ai compris la valeur de l’argent et le mal qu’il faut se donner pour le gagner.

 

Paul DROULAN, Morale vécue Morale pensée, Ed. De Boeck, Bruxelles, 1972.

 

Questions

 

Compréhension de l’écrit

 

1- Que raconte le narrateur ?

 

2- Quand cela a-t-il eu lieu ?

 

3- Où cela a-t-il eu lieu ?

 

4- Quel travail devait-il faire ?

 

5- Montre que le récit de cette journée est organisé de manière à montrer la fatigue grandissante du narrateur en complétant le tableau suivant :

 


6- Relève dans le texte (vers la fin) un adjectif qui montre combien cette journée a été longue pour le narrateur.

7- Que veut montrer le narrateur en racontant cette histoire ?

- Relève la phrase qui le dit.

 

8- « Je suis exténué….répit. »

- Rapporte au style indirect les paroles du jeune garçon en commençant ainsi : Je répondis……………

 

Production écrite :

 

Tu as certainement participé un jour à des travaux manuels pour aider ta famille (une réparation, la peinture, la construction d’une maison, …). Raconte cette expérience en une dizaine de lignes. Veille à respecter la structure du récit en organisant ta production en trois paragraphes. Tu diras dans la conclusion tes sentiments et les conclusions que tu en as tirées.

 

 


 

Sujet 3

 

Le vieux pêcheur est seul en mer depuis plusieurs jours et pendant quil essaie de

remonter un très gros poisson

 

Il se souvint d’un couple de marlins (1) dont il avait attrapé la femelle. Les mâles laissent toujours les femelles manger d’abord. Quand cette femelle-là s’était sentie ferrée, elle s’était débattue d’une manière si folle, si épouvantée, si désespérée, qu’elle avait bientôt perdu ses forces. Tout le temps de la lutte, le mâle était resté à ses côtés, croisant et recroisant la ligne, tournoyant en même temps qu’elle à la surface. Il nageait si près que le vieux craignait qu’il ne coupât la ligne (2) avec sa queue. La queue des marlins est coupante comme une faux, d’ailleurs elle ressemble à une faux par la taille et par la forme. Le vieux avait amené la femelle à la gaffe et l’avait assommée à coups de gourdin en se cramponnant à son bec, qui était long comme une épée et rugueux comme du papier de verre : il lui avait assené sur la tête des coups si violents que la peau en était devenue grise comme le tain des glaces ; enfin, aidé du gamin, il l’avait hissée par-dessus bord. Pendant tout ce temps le mâle était resté à côté de la barque. Soudain, alors que le vieux s’affairait à dégager les lignes et préparait le harpon, le mâle fît un bond prodigieux hors de l’eau tout près de la barque, afin de voir où était la femelle, puis… il retomba dans la mer. Qu’il était beau ! Qu’il était fidèle ! Le vieux n’avait jamais oublié cela.

 

Ernest Hemingway, Le vieil homme et la mer, Ed. Gallimard, 1952. pp. 55-56.

 

(1) marlins : grand poisson des mers chaudes.

(2) la ligne du pêcheur.

 

Questions

 

Compréhension de l’écrit

 

1- Le vieux se souvint d’une histoire : - qu’il a vécue. – qu’on lui a racontée.

– qu’il a lue. Choisis la bonne réponse.

 

2- Quel est le personnage principal de cette histoire ? – Un gamin. – la femelle marlin. – le marlin mâle.

– un couple de poissons. Choisis la bonne réponse.

 

3- Le mâle et la femelle étaient ensemble mais c’est la femelle que le pêcheur attrapa. Pourquoi ?

En t’appuyant sur le texte, choisis la bonne réponse parmi les suivantes : - parce que les mâles sont plus intelligents que les femelles. – parce que les mâles sont peureux et se cachent derrière les femelles en cas de danger. – parce que les mâles laissent les femelles manger d’abord.

 

4- Quel est l’objectif de ce récit ?

 

5- Ce récit est écrit au passé. Il y a pourtant deux passages au présent. Relève-les et justifie l’emploi du présent.

 

6- Récris la première phrase du texte en faisant parler le vieux.

 

7- « Elle s’était débattue… perdu ses forces. » ( 3ème ligne)

 

- Par quel connecteur le rapport logique contenu dans cette phrase est-il exprimé ?

- Récris-la de manière à exprimer un rapport de cause en commençant ainsi : Elle avait bientôt perdu ses forces……..

 

8- Relève dans le texte deux comparaisons et analyse-les à l’aide du tableau suivant :


Production écrite

Résume le texte en cinq à six lignes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents