Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


Amour....(suite 2)

Publié par Fawzi Demmane sur 9 Juillet 2009, 11:53am

Catégories : #Le bon usage

Resultat

 

 

 

 

 

 

 

 

IV. L'amour considéré comme lien passionnel entre deux personnes.

C. Cas particuliers

1. L'amour courtois

a) Comme notion historique


218. Dans le siècle suivant, les troubadours donnèrent en chantant les leçons de la galanterie subtile, discrète et recherchée; de là ces tensons où d'amoureux chevaliers soutenaient la cause de leur belle; de là ces cours d'amours où les questions les plus arides, les plus compliquées de la métaphysique galante étaient sérieusement discutées; où les accusations publiques d'inconstance, de félonie envers sa dame étaient suivies d'arrêts quelquefois sanglans, publiés de la manière la plus solennelle, et exécutés dans toute leur rigueur.
V. DE JOUY


219. Par une fiction qui allait devenir de mode pendant plus d'un siècle, il représenta la dame de son choix comme une suzeraine féodale, dont il prétendait gagner les faveurs par sa soumission, par la fidélité et la ferveur de son service d'homme lige. Voilà née la notion, voilà né le sentiment de ce qu'on appellera l'amour courtois : une mystique nouvelle, une exaltation de l'âme qui, pour l'amour de la dame, ne rêve que d'atteindre aux perfections de la vertu chevaleresque et de la pureté du cœur, par lesquelles l'amant méritera sa récompense. Et voilà, du même coup, la femme passée au rang de juge.
E. FARAL

 

b) Comme référence ou par analogie :

220. ... les caprices, les folies de l'amour charnel sont creusés, analysés, étudiés, spécifiés. On philosophe sur de Sade, on théorise sur Tardieu. L'amour est déshabillé, retourné : on dirait les passions passées au spéculum. On jette enfin, dans ces entretiens, - véritables cours d'amour du XIXe siècle, - les matériaux d'un livre qu'on n'écrira jamais et qui serait pourtant un beau livre : L'Histoire naturelle de l'amour.
E. et J. DE GONCOURT


221. C'est le même qui, à la grande-duchesse femme de Vladimir qui après dîner tenant une sorte de cour d'amour demandait : « Aimez-vous mieux avant, pendant ou après? » osa répondre : « J'aime mieux avant parce que après c'est pendant. »
M. BARRÈS


222. Nous étions maintenant l'escorte habituelle de la jeune fille. Une dizaine, à peu près. Tous ceux qui l'approchaient, ceux auxquels elle parlait, ceux qui jouaient avec elle, formaient, autour d'elle, une sorte de cour d'amour; c'étaient ses chevaliers.
V. LARBAUD


223. Au lieu d'attacher de hautes valeurs au désir d'un amour réel, dessiné, accompli et limité par là-même, on suspend les puissances amoureuses de l'adolescent à une sorte d'absolu sans forme, fait d'une exaltation de tous les incompossibles dans l'irréalisable. Denis de Rougemont a recherché aux sources de l'histoire de l'Occident, dans la tradition des Cathares et de l'amour courtois, d'Yseult à Dulcinée, la naissance du thème de l'amour impossible ou inaccessible. Celui-ci, quelle que puisse être la richesse des résonances qu'il développe en route, et quand bien même il ne croit pas tout à fait à son impossibilité, tue l'amour qu'il paraît exalter.
E. MOUNIER


2. L'amour humain transposé dans l'amour spirituel et vice-versa :

224. Arrivé à une entière déréliction, le cœur de Madame Gervaisais, où l'adoration de la mère de Jésus était restée comme absente, ce cœur jusque-là sans prière à la patronne de son sexe, ce cœur pareil aux cœurs des illuminées dont l'amour semble un peu jaloux de cette sainte Vierge avec la jalousie naturelle de l'épouse pour la mère de l'époux, ce cœur implorait pour la première fois Marie « consolatrice des affligés ».
E. et J. DE GONCOURT


225. Ce Christ qui était en moi, ce Jésus que j'adorais et qui se fit ma chair, était l'apaisement! Il m'apportait la certitude. Il me disait que, grâce à lui, la mort n'est plus épouvantable, qu'il suffit de vivre selon ses désirs pour qu'elle devienne la porte des délices! Rien que pour cela je serais devenu son esclave. Je m'absorbai en lui. C'était entre nous de l'amitié, de l'amour sensuel, quelque chose d'inexprimablement tendre.
É. ESTAUNIÉ


226. De tout temps, la femme a dû inspirer à l'homme une inclination distincte du désir, qui y restait cependant contiguë et comme soudée, participant à la fois du sentiment et de la sensation. Mais l'amour romanesque a une date : il a surgi au moyen âge, le jour où l'on s'avisa d'absorber l'amour naturel dans un sentiment en quelque sorte surnaturel, dans l'émotion religieuse telle que le christianisme l'avait créée et jetée dans le monde. Quand on reproche au mysticisme de s'exprimer à la manière de la passion amoureuse, on oublie que c'est l'amour qui avait commencé par plagier la mystique, qui lui avait emprunté sa ferveur, ses élans, ses extases; en utilisant le langage d'une passion qu'elle avait transfigurée, la mystique n'a fait que reprendre son bien.
H. BERGSON


227. Il transportait, se parlant à mi-voix, par les champs, les collines, le langage de l'amour temporel, des vices même, des erreurs des hommes, sur le plan de l'amour divin. Les imaginations les plus dangereuses, ennoblies, illuminées par l'objet surnaturel qu'il leur donnait, trouvaient ainsi leur justification à ses yeux.
L. ARAGON


228. Qu'il s'agisse d'amour maintenant en haleine les cœurs ou d'impudente lascivité, qu'il s'agisse d'amour divin, partout autour de nous j'ai trouvé le désir tendu vers un être semblable : l'érotisme est autour de nous si violent, il enivre les cœurs avec tant de force - pour achever son abîme est en nous si profond - qu'il n'est pas de céleste échappée qui ne lui emprunte sa forme et sa fièvre. Qui d'entre nous ne rêve de forcer les portes du royaume mystique, qui ne s'imagine « mourant de ne pas mourir », se consumant, se ruinant d'aimer?
G. BATAILLE


3.
Argotismes
 
Fille d'amour
:

229. Fille d'amour : Prostituée exploitée par une autre prostituée (...) - « Nombre de prostituées possèdent plusieurs locaux où elles vont recevoir l'argent de leurs filles d'amour. »
L. LARCHEY

230. [En argot du « milieu » :] Fille d'amour : seconde femme avouée et vivant avec l'homme et sa régulière.
A. SIMONIN, J. BAZIN


Remède contre l'amour :

231. Amour (remède contre l'). Femme très laide.
Ch.-L. CARABELLI

 
- (Il) y a plus d'amour? Invitation plaisante, mais pressante adressée à quelqu'un pour qu'il reprenne sans tarder son activité.

232. [Le patron de la troupe :] Alors, quoi, il y a plus d'amour? On n'en finit plus aujourd'hui de se caler les joues? Allons, en parade!
O. MÉTÉNIER


233. Alors, quoi, y a plus d'amour! Encore ti es dedans le plumard?
MUSETTE


D.
Emplois métonymiques

1. [Amour désigne l'objet de l'amour]

a) [Un animé] C'est un amour :

234. Assurez la comtesse et Léontine que je les comprends dans mes souhaits pour ceux que j'aime, et que je les embrasse pour mes étrennes. Comment se porte le petit amour dont la santé vous inquiétait? Et sa mère, est-elle près du berceau? Parlez-moi de tout et de tous les vôtres, car tout et tous m'intéressent.
E. DE GUÉRIN


235. ... une marchande de marée, qui préparait son étalage, regardait Olivier avec admiration.
- Regarde donc s'écria-t-elle en parlant à une commère, sa voisine, à qui elle désignait Olivier du doigt,
- regarde donc ce joli chérubin, Marie...
- Ah! quel amour! ... répondit sa voisine en élevant sa lanterne...
H. MURGER


236. Il observa le petit taureau qui joyeusement chargeait le picador, forçait sur le fer. Ce taureau, quel bijou! un amour! comme on voudrait le tuer!
H. DE MONTHERLANT


237. On alla chercher rue de la Source les deux petites Chappuy, Marthe et Louise; cours Léopold, Isabelle Contal et Louise de Praneuf, jolie comme un bijou, et dont la beauté devait devenir célèbre. Puis, rue Stanislas, Lucie de Landreville, grande, fine, distinguée; d'autres encore, et, pour finir, rue Montesquieu, la toute petite Nanine Lenglet, un amour fragile et délicieux. Elle était la fille du plus grand banquier de Nancy, et devait avoir cinq ans, je pense.
GYP


238. Edmond, seul, désœuvré, incapable d'accorder à la médecine, à la préparation du concours, une attention ailleurs accaparée, se persuada qu'il ne pourrait dormir, pensant son amour dans les bras du vieil homme d'affaires.
L. ARAGON


239. Je fus inondée de bonheur à voir qu'elle me regardait avec plaisir. Elle s'écria : - C'est fou ce que vous lui ressemblez. Vous êtes un amour. Comme vous êtes jolie. Vous savez, vous êtes presque aussi bien que lui.
P. DRIEU LA ROCHELLE


 
[Au plur.] :

240. ... clignant les yeux, elle [Désirée] murmurait à l'oreille d'Albine, comme si les bêtes avaient pu l'entendre;
- Sont-elles drôles, ces amours! Attendez, vous allez les voir manger.
É. ZOLA


En apostrophe. [En s'adressant à une pers. aimée d'amour-passion, plus rarement d'amour familial] Mon amour, mon cher amour, mon pauvre amour; m'amour :

241. Ça me fera bien de te voir, de m'appuyer la tête sur ton pauvre cœur plein de moi, de causer en regardant tes yeux. Adieu, chère amour, à bientôt, un long baiser sur tes lèvres.
G. FLAUBERT


242. ... ses transports s'augmentaient toujours, il aimait de toutes ses forces, il soupirait, sanglotait, riait; il lui fallait parler, au dedans de lui-même :
- ô mon amour, ô mon trésor, ma chère vie, ô mon bien unique; ô toi qui es ma joie, ma lumière : toi qui es seule, qui es tout; que j'aime, que j'aime, que j'adore...
É. BOURGES


243. « Mais tu ne me dis rien » - disait-elle - « m'amour » - « J'aime tes yeux, tes lèvres... » répondait-il.
R. PONCHON


244. Dans la soirée, Daniel reçut le billet suivant : « Mon
ami,
Mon
amour unique, la tendresse, la beauté de ma vie!
Je t'écris ceci comme un testament. »
R. MARTIN DU GARD


245. - Mon pauvre chéri!... Mon pauvre amour!... Personne te croit plus à présent.
L.-F. CÉLINE


246. Mais viens maintenant, je vais te prendre par la main, madame, viens avec moi, viens, mon amour, viens, mes délices, viens, iniquité.
P. CLAUDEL


Populaire [De la part d'un homme, pour interpeller au passage une pers. généralement inconnue de sexe féminin
]

247. Doutez-vous de ma flamme, en vous voyant si belle? Dis, l'amour, qui t'a fait l'œil si noir, ayant fait Le reste de ton corps d'une goutte de lait?
MUSSET


b) [Une chose] Chose digne d'être aimée. Ce chapeau est un amour :

248. Mlle Despeaux m'a envoyé un chapeau de paille d'Italie. C'est un amour! Je me suis bien gardée de dire à M. de Cormeil qu'il coûtait cinq cents francs. Nous en aurions eu pour une heure de morale...
V. DE JOUY


249. ...la petite Bijou vient demain m'apporter une robe de chambre brodée, un amour; ils y ont passé six mois, personne n'aura pareille étoffe!
H. DE BALZAC


c) Fam. [En antéposition expressive, mais avec une valeur sém. affaiblie] Un amour de bébé, de petit chien, de petit chapeau :

250. RIBALIER. - Cette Valentine, elle est adorable! Brochard ne mérite guère un amour de femme pareil.
É. ZOLA

251. ... on nous sert un traditionnel repas de poupées, dans de jolies petites tasses bleues, sur des amour de petits plateaux en laque.
P. LOTI

252. C'était un amour de petite fille, pâle et blonde et barbouillée au possible.
P. VERLAINE

253. À midi sonnant elle réintégrait le logis [Madame Gorgibus] pour en sortir à une heure, ... et promener sur les remparts ses trois chats blancs, trois amours de minets enrubannés de nœuds de satin.
J. LORRAIN

254. Il y a de quoi vous monter une jolie garde-robe, un trousseau convenable... prenez tout ça... Il y avait de tout, en effet... des corsets de soie, des bas de soie, des chemises de soie et de fine batiste, des amours de pantalons, de délicieuses gorgerettes... des jupons fanfreluchés... une odeur forte, une odeur de peau d'Espagne, de frangipane, de femme soignée, une odeur d'amour enfin se levait de ces chiffons amoncelés ...
O. MIRBEAU

255. ... j'aperçus, seul bibelot élégant dans cette chambre qui ne l'était guère, un amour de petit flacon ventru, en cristal recouvert d'une sorte de résille d'or.
GYP

256. ... si vous étiez un amour d'homme, vous me consacreriez quelques minutes pour me donner les indications, ...
F. GALIPEAUX

Remarque. Comme le montrent les ex., le subst. compl. désigne souvent un être ou un obj. petit, jeune, etc.

2. [Amour désigne une personnification de l'amour]

a) [L'amour comme force personnifiée et quasi sacrée] Au nom de l'amour :


257. Ils ont arrêté un homme qu'on avait dénoncé comme vous ayant fait sauver, et sans mon caractère diplomatique ils ne me laisseraient pas en paix à cause de vous. Au nom de Dieu, de l'amour, de la raison, supportez quelques années d'obscurité. Vous reverrez votre mère, vous ferez le bonheur de votre pauvre amie : ...
G. DE STAËL

258. Ah! vieille idole de l'amour, qu'importe comment l'on t'adore! Dans les déréglements du corps, c'est toujours notre âme qui agit, et tourmentée de l'infini où elle voudrait s'amalgamer, entraîne, de bourbiers en bourbiers, son misérable compagnon. Mais le spasme une fois terminé, son cœur ne fut pas plus heureux; la convoitise de l'amour demeura en lui, tout aussi âpre. Non! Le plaisir ne comblait pas ce vide immense, qui le séparait d'avec sa maîtresse.
É. BOURGES

259. C'était encore du « théâtre d'amour » que Julien Benda, comme un porto-riche, leur offrait, et si les êtres qui s'y heurtaient avec une frénétique violence n'étaient point des amants acharnés à se meurtrir, c'était, dans un âpre duel, l'esprit - qui est mâle, qui a le goût des idées générales, le ressort de la force et de la liberté - et l'amour, qui est femelle, puissance de « faiblesse » et de « vassalité », l'amour « pour moi tout le monde est bon ». Voilà les deux personnages résolument séparés et hostiles qu'il mettait aux prises comme Baal et Astarté.
H. MASSIS

260. ... le sacrifice qu'Iphigénie doit consentir à l'amour filial, la fille du commandeur l'accomplit pour apaiser la divinité à la fois plus intime, plus générale et en un mot plus tragique de l'amour.
J. VUILLEMIN

261. Pour supporter d'être ainsi dédaigné, à qui demander secours sinon à l'amour et à la mort? À l'amour, pour qu'il adoucisse ton cœur cruel jusqu'à me consentir quelque faveur ou à la mort pour qu'elle achève ma vie. Mais la mort ne sait et l'amour ne veut. Suspendu entre vie et mort, je ne sais quel parti prendre. L'amour ne m'obtiendra jamais tes faveurs...
A. CAMUS

b) MYTH. ou LITT. et ARTS ALLÉGORIQUES. Le dieu amour, l'enfant amour :

262. L'Amour n'ose troubler la paix de ce rivage. Leurs modestes regards ont, loin de leur bocage, Fait fuir ce dieu cruel, leur légitime effroi. Chastes muses, veillez, veillez toujours sur moi. Non, non, le dieu d'amour n'est point l'effroi des muses.
A. CHÉNIER

263. C'est dans ces lieux charmans qu'arrive la jeune nymphe pour se désaltérer. Elle boit, sans s'en douter, la liqueur délicieuse que Bacchus fait couler pour elle. Sa douceur la charme, et bientôt elle en ressent les étonnans effets. Elle s'aperçoit que ses yeux s'appesantissent, que sa tête tourne, que ses pas chancelent. Elle se couche et s'endort. L'Amour la voit, avertit Bacchus, et revole aussitôt dans l'Olympe, après avoir écrit sur les feuilles du printems : « Amant, couronne ton ouvrage tandis qu'elle dort. Point de bruit, de peur qu'elle ne s'éveille. »
Ch.-F. DUPUIS

264. Dans les petites espèces tout au moins, et notamment dans le moineau, la fauvette, la mésange, le rouge-gorge, le pinson, le signe de l'amour est ce même tremblement de l'aile que l'on voit en l'oisillon. L'enfance revient ici, par le besoin que l'amour a du semblable. Ainsi l'antique image de l'Amour enfant est encore plus juste qu'on ne voudrait le croire. Qui aime redevient enfant, et se signifie à lui-même, par d'anciens signes, et bien émouvants pour lui, qu'il est de nouveau au nid et en dépendance.
ALAIN

265. ... ce qui est certain, c'est que l'Europe est surpeuplée, que le monde le sera bientôt, et que si l'on ne « rationalise » pas la production de l'homme lui-même comme on commence à le faire pour son travail, on aura la guerre. Nulle part il n'est plus dangereux de s'en remettre à l'instinct. La mythologie antique l'avait bien compris quand elle associait la déesse de l'amour au dieu des combats. Laissez faire Vénus, elle vous amènera Mars.
H. BERGSON

266. Sais-tu comment j'interprète le mythe de Psyché? L'Amour s'envole, tout est détruit, parce que Psyché a contemplé l'Amour pendant qu'il dormait. Cela veut dire qu'il ne faut jamais toucher à une âme quand elle est découverte et sans défense. Comme on est vulnérable, dans ces moments-là! C'est le moment où l'on s'enrhume, - où un mets pas très frais vous empoisonnerait, - où on bafouillerait si on était devant un tribunal, - où votre esprit s'embrumerait si on avait une décision à prendre.
H. DE MONTHERLANT

En particulier Eros, Cupidon :

267. Quand la belle Vénus, sortant du sein des mers,
Promena ses regards sur la plaine profonde,
Elle se crut d'abord seule dans l'univers;
Mais près d'elle aussitôt l'Amour naquit de l'onde.
Vénus lui fit un signe, il embrassa Vénus
Et, se reconnoissant sans s'être jamais vus,
Tous deux sur un dauphin voguerent vers la plage.
Comme ils approchoient du rivage,
L'Amour, qu'elle portoit, s'échappe de ses bras,
Et lance plusieurs traits en criant : terre! terre!
Que faites-vous, mon fils? lui dit alors sa mere.
Maman, répondit-il, j'entre dans mes états.
J.-P. C. DE FLORIAN

268. Toi, chrétien, tu ignores peut-être que l'Amour est fils de Vénus, qu'il fut nourri dans les bois du lait des bêtes féroces, que son premier arc étoit de frêne, ses premières flèches de cyprès, qu'il s'assied sur le dos du lion, sur la croupe du centaure, sur les épaules d'Hercule, qu'il porte des ailes et un bandeau et qu'il accompagne Mars et Mercure, l'éloquence et la valeur?
F.-R. DE CHATEAUBRIAND

269. ... Mais voici que le cruel Amour,
Ayant tendu son arc les frappa tour à tour
De ses flèches de feu. Les nymphes éperdues,
Quittant le lac, au loin sur les roches ardues
Couraient, folles, sentant brûler leurs seins meurtris,
Arrachant leurs cheveux touffus, poussant des cris,
Ne sachant plus où fuir l'épouvantable outrage,
Et se roulaient dans l'herbe avec des pleurs de rage.
L'enfant Éros, content de ce premier exploit,
Regarda les grands cieux qu'il menaça du doigt,
Et, sans vouloir entendre une plainte importune,
Entra dans l'univers pour y chercher fortune.
T. DE BANVILLE

c) ARTS PLASTIQUES (sculpture, peinture)

- Représentation plastique des précédents :

270. Le visiteur attendit dans le salon. Ce salon n'avait rien de remarquable et était comme tous les salons d'hôtel garni. Une cheminée avec deux vases de Sèvres modernes, une pendule avec un Amour tendant son arc, une glace en deux morceaux, de chaque côté de cette glace une gravure représentant, l'une Homère portant son guide, l'autre Bélisaire demandant l'aumône, ...
A. DUMAS Père

271. ... quand il [Bouchardon] exposa un amour taillant son arc dans la massue d'Hercule, on ne comprit pas qu'il eût à la mollesse potelée du Cupidon des peintres, préféré la souplesse élastique et maigre de l'adolescence.
L. HOURTICQ

272. Un soir, en montant à sa mansarde, sa chandelle à la main, Mélanie vit sur sa porte un Amour dessiné à la craie; son arc et son carquois pendaient entre ses ailes, et, l'air suppliant, il heurtait de son petit poing la porte close.
A. FRANCE

273. Un peu partout, des statues d'une écœurante perfection. Le fameux Amour de Canova triomphe dans la grande salle du rez-de-chaussée. Éros est un fade jeune homme aux traits douceâtres; il tripote Psyché qui se pâme laidement sous ces caresses. Je me demande où s'arrête le bon ton dans ce genre d'ouvrage. À quel moment convient-il d'appeler la police?
J. GREEN

Généralement au pluriel : Motif décoratif représentant un ou plus souvent plusieurs enfants, symboles des désirs d'amour :

274. Pour aller à l'Escurial, nous louâmes une de ces fantastiques voitures chamarrées d'amours à la grisaille et autres ornements pompadour dont nous avons déjà eu l'occasion de parler.
T. GAUTIER

275. Le héros, c'est l'amour même. Il ne naît pas. Il est trouvé. Sa mère (Vénus ou Léda?), qui sort de son bain, le voit là et l'admire, tombé du ciel. Sa sœur, la belle Marguerite, est saisie d'étonnement. Les amours, ses frères, voltigent, se culbutent dans les airs de la manière la plus hardie. L'un sonne de la trompette, l'autre semble jouer de la lyre. Tous célèbrent la gloire future du divin enfant. Tout rit, tout rayonne et tout chante. Quels chants? Voyez, sous le tableau, ces jolis petits bas-reliefs : ce sont des rêves de combat.
J. MICHELET

3. Au pluriel, rare. Amours désigne parfois les marques ou l'expression de l'amour. Synon. expressif de amitiés :

276. Lavater m'a écrit des amours pour toi de Zurich.
G. DE STAËL

277. Mon compagnon Laporte vous fait des m'amours... et vous trouve bien ingrat! Lui qui vous a envoyé, par mon canal, un si joli portrait. Tendresse à la chère maman.
G.FLAUBERT

Remarque : M'amours est une graphie exceptionnelle.

V. L'objet de l'amour est une catégorie d'êtres ou de choses ou une chose particulière, à quoi s'attache une certaine valeur.

A. [Catégories d'êtres, entités, activité] Goût prononcé.

1. [L'objet désigne une catégorie d'êtres ou de choses] L'amour des enfants, des bêtes, des beaux livres :

278. J'apprenais confusément, de routine, cette quantité de petits faits qui sont la science et le charme de la vie de campagne. J'avais, pour profiter d'un pareil enseignement, toutes les aptitudes désirables : une santé robuste, des yeux de paysan, c'est-à-dire des yeux parfaits, une oreille exercée de bonne heure aux moindres bruits, des jambes infatigables, avec cela l'amour des choses qui se passent en plein air, le souci de ce qu'on observe, de ce qu'on voit, de ce qu'on écoute, peu de goût pour les histoires qu'on lit, la plus grande curiosité pour celles qui se racontent; ...
E. FROMENTIN

279. - Je me méfie, dit le duc, des gens qui ont tant d'amour pour les bêtes : c'est souvent qu'ils reportent sur elles l'amour qu'ils n'ont pas pour les hommes. La mère aux chats est presque toujours une femme méchante. Et quel est le peuple qui a le plus fait pour propager une sensibilité sans contrôle en ce qui regarde les animaux? Le peuple anglais, le plus égoïste d'Europe, ...
H. DE MONTHERLANT
 

280. Sûrement une bonne partie de notre amour et de notre respect pour les enfants est fait du remords des peines que nous leur avons infligées; par caprice (parce qu'ils étaient importuns et nous « mal lunés »); pour les corriger de petits défauts ou de mauvaises habitudes; par un mépris, trop clairement exprimé, de leur faiblesse et de leur « unreadiness », ou lenteur à comprendre. Mais on peut penser qu'ils se passeraient bien d'un amour et d'un respect acquis de cette façon!
V. LARBAUD

281. De tous les beaux sujets de méditation que nous offre l'attitude du public à l'égard des œuvres littéraires, et notamment du roman, certainement un des plus beaux est l'admiration, l'amour unanime et sans réserves de ce public, par ailleurs si divisé, si fluctuant, si capricieux, pour les chefs-d'œuvre consacrés. Il s'agit, cela va sans dire, non des lecteurs qui admirent de confiance, sur la foi des connaisseurs, mais de ceux à qui ces œuvres paraissent être si familières qu'on est bien obligé de croire qu'ils trouvent à les fréquenter un réel plaisir.
N. SARRAUTE

2. [L'obj. désigne une entité concrète ou abstraite.] L'amour de la nature, de l'argent, de l'art, de la vérité :

282. Ce que les poètes, les orateurs, même quelques philosophes nous disent sur l'amour de la gloire, on nous le disait au collège pour nous encourager à avoir les prix. Ce que l'on dit aux enfants pour les engager à préférer à une tartelette les louanges de leurs bonnes, c'est ce qu'on répète aux hommes pour leur faire préférer à un intérêt personnel les éloges de leurs contemporains ou de la postérité.
CHAMFORT

283. Le caractère de ces palais, c'est le caractère du peuple turc : l'intelligence et l'amour de la nature. Cet instinct des beaux sites, des mers éclatantes, des ombrages, des sources, des horizons immenses encadrés par les cimes de neige des montagnes, est l'instinct prédominant de ce peuple. On y sent le souvenir d'un peuple pasteur et cultivateur qui aime à se rappeler son origine, et dont tous les goûts sont simples et instinctifs.
A. DE LAMARTINE

284. Le génie de Venise respire tout entier dans [les Noces de Cana] (...) avec son amour du faste, son goût théâtral et décoratif, sa passion de lumière et d'éclat.
T. GAUTIER

285. Daudet parlait de son amour de la solitude, disant qu'enfant, il lui arrivait de monter dans un arbre, pour être tout seul. Puis il remémorait ses joies intérieures dans les grandes plaines de la Camargue, avec leurs étendues violettes, la porte de feu de la cabane, les triangles d'oiseaux voyageurs dans le ciel, s'effarant devant cette porte éclairée...
E. et J. DE GONCOURT

286. Je ne veux pas haïr. Je veux rendre justice même à mes ennemis. Je veux garder au milieu des passions la lucidité de mon regard, comprendre tout et tout aimer. Mais Christophe, à qui cet amour de la vie, détaché de la vie, semblait peu différent de la résignation à mourir, sentait gronder en lui, comme le vieil Empédocle, un hymne à la haine et à l'amour frère de la haine, l'amour fécond, qui laboure et ensemence la terre. Il ne partageait pas le tranquille fatalisme d'Olivier; ...
R. ROLLAND

287. Tous mes désirs étaient de beauté et je reconnus que cet amour de la beauté, que peu d'hommes ressentent et dont j'étais transporté, est une source jaillissante de plaisir et de joie.
A. FRANCE

288. Me voici seul avec ton jeu d'échecs
Poésie, ô mon amour,
Meilleur que l'amour si triste
Quand il n'y a plus
Rien d'autre à faire que l'amour,
Quand il n'y a plus rien d'autre à faire
Que de ne plus faire l'amour.
J. COCTEAU

289. On se tromperait pourtant en attribuant aux hommes du moyen âge l'amour de la science pour la science, ou, comme l'on aime à dire aujourd'hui, de la science « désintéressée ». Leur amour de la science est aussi désintéressé de fins pratiques que le nôtre peut l'être, et souvent davantage, mais la science des choses n'est pas pour eux une fin en soi.
É. GILSON

290. Je n'aime pas mes pauvres comme les vieilles Anglaises aiment les chats perdus, ou les taureaux des corridas. Ce sont là manières de riches. J'aime la pauvreté d'un amour profond, réfléchi, lucide - d'égal à égal - ainsi qu'une épouse au flanc fécond et fidèle.
G. BERNANOS

291. Désiré Maisonneuve possédait, à l'état brut, l'amour de la peinture  - ce goût particulier qui n'a rien à faire avec la culture, ni avec le culte du passé et qui est comme un flair spécial, une sorte de finesse qu'on peut rencontrer chez des êtres fort simples et dont sont dépourvus pas mal d'intellectuels et de gens distingués.
A. LHOTE

Remarque 1. Le complément est exceptionnellement un infinitif :


292. Un beau soleil doré chauffait doucement les pierres jaunes du cloître (...) Dans une heure, une minute, une seconde, maintenant peut-être, tout pouvait crouler. Et pourtant le miracle se poursuivait. Le monde durait (...) Un équilibre se poursuivait, coloré pourtant par toute l'appréhension de sa propre fin. Là était tout mon amour de vivre : une passion silencieuse pour ce qui allait peut-être m'échapper, une amertume sous une flamme.
A. CAMUS

Remarque 2. Autres syntagmes fréquents : l'amour du beau, du devoir, de l'honneur, de la justice, de l'ordre, de la paix, de la poésie, de la religion, du silence, de la vertu.

3. [L'objet désigne une activité ou un état résultant d'une activité] L'amour du travail bien fait :

293. Jérôme, qu'entraînoit l'amour de l'étude, alloit consulter le rivage où Pline fut la victime du même amour, interroger les cendres d'Herculanum, chercher la cause des bruits menaçants de la solfatare.
F.-R. DE CHATEAUBRIAND

294. Dès cette seconde entrevue, il me parla de son goût, de son amour pour l'exercice du patin; il paraît que chez lui c'était une espèce de manie, car ce fut aussi une des premières choses dont il s'entretint avec Goethe.
Ch.-J. DE CHÊNEDOLLÉ

295. ... ils [les paysans] achèvent d'y pervertir [à la ville] les sentiments de dignité que donne l'amour du travail, et plus vos machines les nourriront, plus ils se dégraderont!
E. DELACROIX

- [Avec une coloration affective] (Faire une chose) avec amour. Avec tout le soin qu'inspire un grand amour du travail bien fait :


296. ... M. Zola est un chiffonnier moral, un égorgeur platonique; il dissèque avec amour les chairs fumantes; l'odeur du sang, l'aspect des plaies béantes (...) tout cela a pour lui des attraits non pareils [à propos de Th. Raquin]...
F. OSWALD

297. La machine n'est mauvaise que dans son mode d'emploi actuel. Il faut accepter ses bienfaits, même si l'on refuse ses ravages. Le camion, conduit au long des jours et des nuits par son transporteur, n'humilie pas ce dernier qui le connaît dans son entier et l'utilise avec amour et efficacité.
A. CAMUS

Remarque. La frontière entre A2 et A3 n'est pas rigoureuse, les subst. abstraits pouvant aussi désigner des activités et vice-versa.

B. [L'objet désigne une chose ou un être au singulier] :

298. ... il m'avouait alors tout bas sa détestation de Rossini et son amour pour Gluck. Il s'étendait en lamentations sur la décadence de l'art et surtout sur ces gargarismes de notes destructeurs du chant dramatique : ...
F.-R. DE CHATEAUBRIAND

299. Mais Ingres m'inspirait un sentiment plus fort : l'amour. Je savais bien que son art était trop haut pour être accessible et je me savais gré de l'avoir pénétré. L'amour fait seul de ces miracles. Je comprenais ce dessin qui atteint la parfaite beauté en serrant de près la nature, j'aimais cette peinture la plus sensuelle et la plus voluptueuse de toutes avec une gravité magnifique.
A. FRANCE

300. L'impartialité historique est une duperie. L'historien véritable n'est point greffier, mais poète. Il se prend d'amour pour Anne de Boleyn, de haine pour Jane Seymour. S'il ressuscite Philippe II, c'est dans l'âpre dessein de le châtier. Peindre, n'est-ce pas s'assouvir?
G. DUHAMEL

Remarque. Comme le montrent les exemples, la préposition qui introduit le complément est tantôt de, tantôt pour, de servant à transposer au plan nominal le verbe aimer (qqc.), pour au contraire transposant le syntagme éprouver de l'amour (pour qqn); d'où la moindre force expressive de la première construction, et au contraire une valeur d'intérêt quasi passionnel qui s'attache à la seconde.

VI. [L'amour s'attache à des êtres vivants autres que l'homme : animaux et (plus rarement) plantes]

A. [Expression analogue à l'expression de l'amour humain]

1. [Entre animaux] :

301. Mais l'oiseau, je le soutiens, est l'être supérieur dans la création. Son organisation est admirable. (...) Il a des instincts d'amour conjugal, de prévision et d'industrie domestique; son nid est un chef-d'œuvre d'habileté, de sollicitude et de luxe délicat. C'est la principale espèce où le mâle aide la femelle dans les devoirs de la famille, et où le père s'occupe, comme l'homme, de construire l'habitation, de préserver et de nourrir les enfants.
G. SAND

302. Hélas! elle [l'araignée] est solitaire. Sauf quelques espèces (mygales) où le père aide un peu la mère, elle n'a nul secours à attendre. Le mâle, après l'amour, est plutôt un ennemi. Cruels effets de la misère! Il s'aperçoit que ses enfants peuvent être un aliment. Mais la mère, plus grosse que lui, fait la même réflexion, pense que le mangeur est mangeable, et parfois croque son époux.
J. MICHELET

303. On donne trois oies à un jars. On les accouple du mois de novembre au mois de mai. Les oies ont besoin d'espace et d'eau pour leurs amours. Elles vont au loin, côte à côte, errer au soleil adouci de l'automne. Elles suivent les allées de vignes dépouillées, les jachères où les herbes rares verdissent encore, face à l'astre couchant, comme pour suivre jusqu'au bout la lumière. En chemin elles devisent, elles flirtent tour à tour avec leur jars, le frôlent et l'excitent. Mais le jars n'aime que dans l'eau.
J. DE PESQUIDOUX


2. [Entre végétaux] :

304. Cependant toutes les amours des plantes ne sont pas également tranquilles; il en est d'orageuses, comme celles des hommes, il faut des tempêtes pour marier sur des hauteurs inaccessibles le cèdre du Liban au cèdre du Sinaï...
F.-R. DE CHATEAUBRIAND


B. Expression spécifique : les relations sexuelles des animaux.
La saison des amours, entrer en amour :

305. Dans le temps des amours, les mâles et les femelles se présentent et se reconnaissent de loin, par l'intermède des esprits exhalés de leurs corps, qu'anime, durant cette époque, une plus grande vitalité.
P. CABANIS

306. Le renne du nord cherche sa femelle à l'équinoxe de septembre, parce que c'est à cette époque que les neiges sont tout à fait fondues dans les régions boréales, et qu'ayant d'abondantes pâtures, il acquiert une surabondance de vie. Comme il est fait pour vivre aux dernières limites de notre globe habitable, il entre en amour à la fin de notre année hémisphérique.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

307. Vint la saison de l'amour. Sur les pas des hermelines en folie, Goupil reniflait de voluptueuses odeurs qui faisaient claquer ses mâchoires et mettaient en feu son sang. Tout son être alors vibrait du grand courage nécessaire pour les luttes qui suivaient la parade nuptiale dont elles n'étaient que la forme suprême, ...
L. PERGAUD

308. La corneille est partie courir ses amours d'automne, mais elle rejoint parfois son ami en pleine campagne avec des gaietés cocasses, en se laissant tomber du haut des nuages.
J. DE LA VARENDE

Remarque. Pour les végétaux, l'expression est analogique à celle des animaux :

309. ... une plante ne voit, n'entend et ne se meut point comme un animal; mais elle a comme lui ses amours, sa postérité, sa tribu.
J.-H. BERNARDIN DE SAINT-PIERRE

310. La sève qui montait aux flancs des arbres les pénétrait, eux aussi, leur donnait des désirs fous de croissance immédiate, de reproduction gigantesque. Ils entraient dans le rut de la serre. C'était alors, au milieu de la lueur pâle, que des visions les hébétaient, des cauchemars dans lesquels ils assistaient longuement aux amours des palmiers et des fougères; ...
É. ZOLA

VII. Emplois techniques.

A. BOTANIQUE.
Amour en cage.


311. ... le coqueret ou amour en cage (Physalis alkekengi) dont le calice s'accroît largement autour du fruit, ...
L. PLANTEFOL

B. GASTRONOMIE. Puits d'amour. Gâteau de pâte feuilletée dont le milieu découpé en creux est garni de gelée, de crème etc. :

312. ... des cornets à la crème, des meringues, des millefeuilles, des gâteaux fourrés au chocolat ou semés d'amandes, de cannelle, de vanille, d'angélique, de guignes confites, saupoudrés ou glacés de sucre, des babas au rhum, des puits-d'amour - j'avais dévalisé la boutique, et c'était une belle confiserie parisienne!
B. CENDRARS

C. HORTICULTURE. (notamment méridionale) Pomme d'amour. Tomate :

313. Bouvard planta une pivoine au milieu du gazon et des pommes d'amour qui devaient retomber comme des lustres, sous l'arceau de la tonnelle.
G. FLAUBERT

314. Maintenant, je fais les haricots, les lentilles. Je suis allé jusqu'à me louer pour ramasser des pastèques. Même, je vous le dis, à vous : un jour de la semaine dernière j'ai trié des pommes d'amour chez un revendeur espagnol.
J. GIONO

D. IMPRIMERIE :

315. Le rouleau doit présenter aussi un mordant particulier qui s'appelle amour.
E. LECLERC

E. MUSIQUE. Flûte, hautbois, viole d'amour :

316. Les orgues modernes allemandes, américaines, anglaises baptisent des noms de clarabella, melodia, melodica, philomela, f[lûte] d'amour, f[lûte] amabile, des variétés plus ou moins distinctes des mêmes jeux [de flûte]...
M. BRENET

317. L'ancienne viole d'amour était pourvue, comme le violon, de quatre cordes...
MAIGNE, MAUGIN

318. Le hautbois d'amour, très employé du temps de Bach, est construit comme le cor anglais, mais à la tierce mineure grave du hautbois dont il a le doigté, ou à la tierce majeure aiguë du cor anglais; il est donc en la. Sa note la plus grave est sol (...).
H. BOUASSE

Remarques générales.

1.
Étant donnée l'étendue du champ d'application sémantique que recouvre le mot amour, on ne s'étonnera pas que plusieurs locutions se rencontrent dans des rubriques différentes avec des valeurs diverses selon les contextes ou les domaines. Ainsi avec amour ( II A 2; V A 3); en amour (IV A 1 b; VI B); par amour (II A 2; IV A 2); pour l'amour de (I C 2; IV A 2).

2.
Le genre. Amour est normalement masculin au singulier; au singulier et au pluriel dans les emplois groupés IV D sous le tiret emplois métonymiques. Quand il désigne la passion amoureuse, le féminin se rencontre au singulier (par archaïsme ou affectation littér., et dans la lang. pop. ou fam. par ex. pour le syntagme la grande amour); il est habituel au pluriel, mais le masculin s'y répand de plus en plus. Souvent les écrivains modernes marquent le genre en choisissant des épithètes ou des adj. pronominaux qui ne font pas la distinction du genre (étranges; vos, tes amours, etc.).

3. a)
Le complément qui suit le mot amour est habituellement introduit par la préposition depour (plus rarement envers) s'il s'agit d'exprimer la personne objet de l'amour (la personne aimée) : l'amour d'une mère pour son enfant. Il en est de même pour la valeur des adj. possessifs : mon amour « l'amour que j'éprouve pour telle pers. » Lorsque mon, ton, etc. déterminent amour employé pour désigner une pers., l'adj. possessif a valeur habituelle devant nom commun ou propre de pers.;

b)
Lorsqu'il s'agit d'un complément désignant une entité spirituelle ou morale dont on attend moins spontanément une initiative d'amour, de exprime le plus fréquemment l'objet de l'amour : l'amour de Dieu, du prochain, du prince, de la patrie, de l'humanité.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

tayeb 22/07/2009 01:12

L'amour est un sentiment qui réchauffe les coeurs,il est aussi un fil d'argent qui ne se brise qu'à la mort

Fawzi Demmane 21/07/2009 18:53

Je te connais, mon ami, tu ne laisses rien au hasard !!!!! Un grand merci pour les précisions et les éclaircissements (ceux d'un grand).
Ta contribution effective sera toujours la bienvenue. YA MON AMI

Tous mes respects TAYEB.

tayeb 21/07/2009 14:50

Locutions avec amour, nom masculin

6
Sentiment


Ÿ

amour conjugal : amour vécu par les époux.

Ÿ

amour courtois : amour mystique et chevaleresque exalté dans la littérature du Moyen Âge.

Ÿ

amour divin : amour sacré, amour de Dieu. Amour divin et amour profane.

Ÿ

amour illégitime : concubinage, liaison.

Ÿ

amour légitime : consacré par le mariage.

Ÿ

amour oblatif : amour orienté vers les besoins d’autrui au détriment des siens.

Ÿ

amour platonique : amour chaste, dépourvu de toute matérialité physique.

Ÿ

amour-propre ou [Vieux] amour propre : respect de soi-même, sentiment de sa dignité, de sa valeur personnelle, fierté.

Ÿ

amour unitif : [RELIGION] amour mystique.

Ÿ

amour virginal : amour éprouvé par une personne vierge

Ÿ

amour pur.


Ÿ

enfant de l’amour : enfant né en dehors du mariage.

Ÿ

fou d’amour : complètement submergé par l’amour.

Ÿ

gueule d’amour : [Familier] séducteur irrésistible.

Ÿ

larron d’amour : séducteur.

Ÿ

poignées d’amour : petits bourrelets sur les hanches.

Ÿ

pour l’amour de Dieu : je te (ou vous) prie instamment de faire la chose suivante. Pour l’amour de Dieu, cessez ce vacarme! Pour l’amour de Dieu, laissez-lui la vie sauve!

Ÿ

aimer d’amour : aimer d’un amour véritable.

Ÿ

être en amour (avec qqn, avec qqch.) : [Québec] [Familier] être amoureux (de qqn, de qqch.).

Ÿ

être en amour par-dessus la tête : [Québec] [Familier] être follement amoureux.

Ÿ

filer le parfait amour : vivre un amour très fort et constant.

Ÿ

tomber en amour (avec qqn, avec qqch.) : [Québec] [Familier] tomber amoureux (de qqn, de qqch.).

Ÿ

vivre d’amour et d’eau fraîche : se contenter de l’amour, des sentiments, sans se soucier des préoccupations, des besoins matériels.

Ÿ

Heureux au jeu, malheureux en amour : il est impossible d’être à la fois chanceux au jeu et en amour.

6
Activité


Ÿ

amour libre : relations sexuelles non exclusives à un seul partenaire et non régies par la société. Les hippies étaient des adeptes de l’amour libre.

Ÿ

amour vénal : prostitution, relation sexuelle rémunérée.

Ÿ

marchande d’amour : prostituée.

Ÿ

saison des amours : époque au cours de laquelle une espèce d’animaux s’accouple.

Ÿ

faire l’amour avec, à qqn : avoir une relation sexuelle avec qqn.

6
Être vivant


Ÿ

amour blanc : poisson provenant de Chine et importé pour nettoyer les cours d’eau, dont il mange les plantes. L’amour blanc fait partie de la famille des cyprinidés.

Ÿ

amour en cage ou amour-en-cage : [BOTANIQUE] nom commun de l’alkékenge.

Ÿ

herbe d’amour : myosotis.

Ÿ

pomme d’amour : tomate.

Ÿ

[Québec] fruit du pommier de Sibérie.

tayeb 21/07/2009 14:45

et voici quelques citations avec le motCitations avec amour, nom masculin

Une figure agréable et prévenante, qui n’inspire pas l’amour, mais la bienveillance, est ce qu’on doit préférer.


Jean-Jacques Rousseau, Émile, ou De l’éducation, Gallica



Eh bien, dit-il à la jeune fille, veux-tu, ma chère Ketty, que je te donne une preuve de cet amour dont tu doutes?


Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, ABU, la Bibliothèque universelle



Parle donc, dit madame de Ramière avec la vivacité juvénile que lui donnait l’ardeur de son amour maternel.


George Sand, Indiana, Gallica



Il y trouvait le savoir désirable, une histoire d’amour infini qui devait suffire comme enseignement aux hommes de bonne volonté.


Émile Zola, La Faute de l’abbé Mouret, Projet Gutenberg



Ils étaient morts dans le grand vide de son amour comme un voyageur perdu dans une plaine sans limites et dont les appels ne sont pas exaucés.


Camille Lemonnier, L’Homme en amour, Gallica



J’aurais donné je ne sais quoi pour la voir aussitôt, me jeter à ses pieds, lui jurer un amour impérissable.


Paul Mariéton, Une histoire d’amour : George Sand et A. de Musset, Documents inédits - Lettres de Musset, Projet Gutenberg



Je me suis marié jeune, avec 40 000 francs de dettes, par amour et par raison, par crainte de la noce et du collage.


Jules Renard, Journal, 1887-1892, ABU, la Bibliothèque universelle



Mais il n’osait se risquer à aimer d’amour que les bêtes, la douceur de l’eau et les caresses du vent.


Diane Sansoucy, Croque-Monsieur, Québec Amérique



Il ne l’appréhendera que lorsqu’elle répondra à sa déclaration d’amour par un aveu de haine et que son sourire séducteur ne sera plus qu’un rictus hideux.


Pauline Gill, Marie-Antoinette, la dame de la rivière Rouge, Québec Amérique



S’agit-il d’un divorce consommé ou d’une longue relation d’amour-haine?


Le Devoir.com



Au moins le top model, qui divorça illico, jura de savoir désormais ce qu’était le véritable amour.


Le Temps.ch



Question : comment faire cohabiter état civil et ambition professionnelle, amour filial et souci d’ego?


Libération.fr



Il serait si simple que l’amour emporte dans son envol comme on l’imaginait dans la tradition romantique.


Le Monde.fr



Au fait, sa québécitude est moins manifeste dans ces manuscrits exposés que dans ses lettres d’amour à ses muses.


Le Devoir.com



Ils parlent de renoncement à la vie et de désenchantement mortel, d’exacerbation maladive de l’amour paternel ou maternel, de folie autodestructrice et d'«hémophilie psychique».





Liste des sources "Amour"

Lily 15/07/2009 04:15

Je n'ai jamais pensé que le mot AMOUR peut avoir tous ces différents emplois et toutes ces significations.
Je dois vous avouer, Monsieur, que vous nous offrez un espace très intéressant où nous pourrons enrichir notre français.
Toutes félicitations.
Et en guise d'encouragement, veuillez accepter les quelques images GIF que vous recevrez par courriel pour le décor de votre blog.

Lily / Alger

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents