Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


Aride

Publié par Fawzi Demmane sur 13 Novembre 2010, 18:08pm

Catégories : #Le bon usage

 

ARIDE, adj.


A. [En parlant d'un sol, d'un terrain] Dépourvu d'humidité, sec. Roche, sable aride :

 

1. Tel champ dont le sol est sec et aride, a besoin de pluies fréquentes;
DUPUIS


Rare. [En parlant du temps, de certains éléments atmosphériques] Sans pluie :

 

2. Ces mêmes maladies ne cessent que par des froids rudes ou par des chaleurs arides, si contraires à toute espèce de génération.
BERNARDIN DE SAINT-PIERRE


Emploi subst. Caractère de ce qui est aride :

 

3. Je gagnais en courant la garrigue, vers où m'entraînait déjà cet étrange amour de l'inhumain, de l'aride, qui, si longtemps, me fit préférer à l'oasis le désert.
GIDE


En partic. Sans végétation, stérile et, p. ext., dénudé, nu. Campagne, champ, contrée aride.


Rare. [En parlant de la végétation, des cultures] Peu abondant, maigre :

 

4. Il faut un peu de courage et de résolution pour aller jusqu'à la cime de ce petit Gibraltar ... de là se voient le clocher et les arides cultures du Croisic.
BALZAC


P. métaph. Désolé, triste :

 

5. ... Athènes est un autel aux dieux, le plus beau piédestal sur lequel les siècles passés aient pu placer la statue de l'humanité! Aujourd'hui l'aspect est sombre, triste, noir, aride, désolé; un poids sur le cœur; rien de vivant, de vert, de gracieux, d'animé; ...
LAMARTINE


Spécialement


1. GÉOGR., CLIMATOL. Région aride, climat aride

 
2. CÉRAM. Qui possède la propriété de diminuer la plasticité de la pâte. Matières arides.


B. P. anal., littér. [Appliqué au corps ou à certaines de ses parties] Corps, sein aride; yeux arides.


Désséché :

 

6. Tout jeune homme aujourd'hui semble un vieillard aride,
Et le plus jeune front déjà porte sa ride
Dans ce siècle penseur, tant la réflexion
Est plus prompte que l'âge à creuser son sillon!
BRIZEUX


P. métaph. Chagrin, douleur aride. Sans larmes :

 

7. Pleurer l'eût soulagée. Mais ce remède des faibles lui avait toujours été refusé. Même lorsqu'elle était encore une enfant, ses chagrins étaient sans larmes, rétractés, arides... Son regard sec, après avoir erré sur les papiers épars, les meubles, les bibelots de la cheminée, s'était fixé sur la glace, ...
R. MARTIN DU GARD


C. Au fig., dans le domaine moral et intellectuel.


1. Dépourvu de sensibilité. Âme, cœur aride :

 

8. Elle pouvait s'être trompée, elle pouvait avoir donné sa vie à un homme dur et aride...
CONSTANT


2. [En parlant d'un enseignement, d'une science, etc. ou, plus gén., de la vie, de l'existence, etc.] Dépourvu d'agrément, d'attrait. Étude aride :

 

9. Ma vie est abominablement aride, sans plaisir, sans distraction, sans épanchement.
FLAUBERT


3. [En parlant de l'esprit, de l'imagination] Qui ne produit rien, qui ne donne naissance à aucune création originale. Esprit aride :

 

10. ... ceux qui n'ont jamais tenté, pour la joie d'un lecteur inconnu suprême folie de mettre du noir sur du blanc, n'entreront jamais tout à fait dans l'amertume de cet homme chez qui l'ivresse des sens, même dans son premier éclat, n'avait jamais valu l'émotion créatrice et qui ne sortait rien d'une cervelle aride.
J. et J. THARAUD


D. Emploi subst., littér. L'aride. La terre :

 

11. ...
Souriant aux belles étoiles
Qui figurent de blanches voiles
Voguant au plus profond des eaux,
À la brise qui les balance
Et fait de l'océan immense
Un ciel limpide dont les flots
Mouillent d'innombrables vaisseaux;
S'enfonçant au loin dans l'humide,
Puis revenant raser l'aride
Pour recueillir les grands discours

Que l'océan dit en lui-même,
Et ceux dont aux grèves qu'il aime
Il va développant le cours,
Mieux encor les nuits que les jours.
M. DE GUÉRIN

 


 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents