Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


Aucun

Publié par Fawzi Demmane sur 24 Janvier 2012, 12:47pm

Catégories : #Le bon usage

 

AUCUN, UNE, adj., pron. et nom. indéf.

 
I. Adj. indéf.


A. Vieilli ou littér. [En « situation forclusive » (situation syntaxique telle qu'elle présente à la fois un aspect négatif et un aspect positif, aucun étant motivé par l'aspect négatif)] Marque l'indéfinition du substantif qu'il précède. Synon. quelque, un (... quelconque).

 
1. [En prop. hypothétique ou interr.] :


 

1. DONA ISABEL Croyez-vous qu'il ait aucun souci de vous et de moi?
CLAUDEL


2. Je me suis demandé s'il existait en aucun endroit du monde un paysage qui me fût plus cher que cette longue pelouse bordée de colonnes blanches et d'arbres noirs.
GREEN

 


2. [Après une prop. princ. négative ou l'adv. de négation non] :


3. Je ne peux pas dire qu'aucun fait prouvait aucune connivence avec le dehors.
PROUST


4. Pourvu qu'elle ne se remariât pas et qu'elle élevât les enfants de Michel, il ne se posait guère de questions à son sujet. Voilà ce que Blanche ne lui pardonnait pas. Non qu'elle ressentît aucun regret : à peine veuve, elle avait mesuré son sacrifice et l'avait accepté; ...
MAURIAC


5. L'idée m'est venue tout à coup, je ne pense pas qu'il y ait là aucun mal.
BERNANOS

 


Rem. Dans l'ex. ci-dessous, on peut interpréter le compl. comme équivalant à une sub. complétive et expliquer ainsi la présence de l'adj. indéf. aucun précédant le compl. de nom (l'approbation d'aucunes mœurs  que j'approuve aucunes mœurs) :


6. Et ne voyez point dans cette phrase une approbation d'aucunes mœurs, ni même d'aucuns désirs; mais l'hypocrisie m'est odieuse et je sais qu'il en est certains qu'elle tue.
GIDE

 


3. [Après un verbe, un subst., un adj. de sens négatif (nier, la négation, indéniable, etc.) ou contenant une idée de négation (défendre, le doute, incertain, etc.)] :


7. Elle [la consigne] défendait qu'aucun homme de troupe, officier ou non, entrât dans Smolensk avant la garde impériale.
ADAM


8. ... la république radicale avait reçu dans cet affront une marque cruelle de son inaptitude à exécuter aucun mouvement à long terme.
MAURRAS


9. Il est douteux qu'aucun ornithologue décrive, à la Michelet, la construction d'un nid.
BACHELARD

 


4. [Après le tour trop... pour + inf. (ou trop... pour que)] :


10. Mais il était trop sage pour tolérer aucun excès intolérable...
A. FRANCE

 


5. [Après avant de + inf. (ou avant que...), loin de + inf. (ou loin que...)] :


11. ... sans doute, elle est loin d'éprouver aucun repentir, elle n'éprouve pas même de crainte; ...
Mme COTTIN


12. Je quittai mon lit avant qu'aucun bruit se fît entendre dans la maison.
LAMARTINE

 


Rem. 1. Dans tous ces emplois, le verbe de la sub. complétive, lorsqu'il est conjugué, l'est toujours au subj. qui permet de présenter le procès comme l'obj. d'un sentiment, d'un jugement et non comme un simple fait que l'on énonce en l'actualisant.
Rem. 2. Aucun conserve qqfois. la valeur positive qu'il avait à l'origine.

 
a) Région. (Canada) :

13.  Ils doivent être partis; peut-être bien qu'en passant à la Pipe ils s'arrêteront pour parler à M. le Curé. Ou bien encore il sera venu de suite dès qu'il aura su, sans les attendre. Il peut arriver dans aucun temps.
HÉMON


b) Rare, par affectation d'arch. :

14. Aucuns passants seraient indignés de voir comme on nous traite.
HUGO


15. ...
L'ombre de quelque page éparse d'aucun livre
Tremble, reflet de voile vagabonde sur
La poudreuse peau de la rivière verte
Parmi le long regard de la Seine entr'ouverte.
VALÉRY

 


B. Usuel. [Constr. avec ne ou sans] Marque la négation portant sur le substantif.

 
1. [Ne est exprimé, éventuellement renforcé par jamais..., plus..., que...]

 
a) (Prép.) aucune... ne, ne... (prép.) aucun :


16. Évidemment c'était une guerre qui n'était dictée par aucune considération politique; ...
GUIZOT


17. Le médecin ne nous avait laissé, dès le début, aucun espoir, et le grand âge de notre mère ne permettait de se faire aucune illusion.
A. FRANCE


18. Aucun coup de feu ne vint troubler leur solitude fleurie; ...
MAUROIS


19. Il n'aspire à aucune gloire, à aucun bonheur.
MALRAUX

 


b) [Ne est renforcé par jamais..., plus..., que... (que pouvant être remplacé par sauf, hormis, excepté, sinon, etc.)] :


20. Aucun rayon ne scintillait plus aux vitraux du vieux manoir; aucun hôte n'y reposa ses membres fatigués.
G. SAND


21. Je veux qu'aucun cœur ne souffre, excepté le mien.
HUGO


22. ... jusqu'à présent, je n'ai reçu aucun numéro du Moniteur (sauf trois articles de l'ami Claudin).
FLAUBERT


23. Aucun Européen, jamais, n'avait exploré ce territoire.
SAINT-EXUPÉRY

 


Rem. Pour ne... aucun que (cf. ex. 24, 28).

 
2. [Ne n'est pas exprimé (omission, suppression ou impossibilité d'emploi)]

 
a) [En phrases compar., exclam. et nom. ou dans les questions et les réponses] :

24. Aucun bruit dans la forêt que le frémissement léger de la neige tombant sur les arbres.
MAUPASSANT


25. Mais à la longue, elle subit cet art de parler, cette haute grâce que Léopold possédait comme aucun prêtre qu'elle eût jamais entendu.
BARRÈS


26. Mais qui se chargera de cette commission?  Toi!  À aucun prix.
BERNSTEIN


27. Faites fermer les volets et les rideaux pour que la lumière ne vous gêne pas. Défendez qu'on vous parle. Aucune alimentation solide pendant une semaine.
ROMAINS


28. Là tout est laid, mesquin, figé. Aucun jardin public, aucun lieu, que le cabaret, pour se réunir le dimanche; aucun chant, aucun jeu, spectacle ou musique; aucune invite à se distraire un instant de sa peine et de ses plus égoïstes intérêts.
GIDE

 


b) [En prop. coordonnée] :


29. ... leur bassesse lui causa du dégoût et aucun plaisir.
STENDHAL


30. ... il y a mille moyens d'encourager les fausses vocations, aucun moyen de décourager les vraies.
E. et J. DE GONCOURT


31. Cormenin, qui avait de la verve et aucun sens littéraire, écrivait ainsi : ...
GOURMONT

 


3. Sans... aucun

a) Sans aucun + subst. :


32. Ce sont comme des exemplaires de famille, des doubles du même cœur, qui se sont conservés sans aucune tache au sein du foyer, ou dans l'intérieur du sanctuaire.
SAINTE-BEUVE


33. La voyez-vous, les ailes étendues, la petite croix véhémente, comme les séraphins qui ne sont qu'ailes sans aucuns pieds et une voix perçante devant le trône de Dieu?
CLAUDEL


 Dans cet emploi, aucun peut suivre le subst. au lieu de le précéder :


34. ... elle [Clotilde] osa lui dire son inquiétude pour lui [Pascal], pour elle, pour la maison entière. Qu'allaient-ils devenir, sans ressources aucunes?
ZOLA


35. C'est pourquoi nous vous prions d'excuser notre question (...) et d'y répondre sans réserve ni réticence aucune. Monsieur le curé, êtes-vous heureux? ...
 Mon existence est une torture (...). Je ne crois pas.
A. FRANCE



b) Sans + inf. (ou sans que)... aucun + subst. :


36. Vous vous attardez à produire des saintes et des saints, (...), et pendant ce temps-là, (...), sans que nos pères et nos grands-pères en ce pays-ci aient reçu aucun avertissement, (...), un petit bourg est venu, qui avait déjà tout emporté.
PÉGUY


37. Il vit alors une grande femme en robe bleue qui se plaça à côté de lui sans faire aucun bruit en marchant.
JOUVE


Rem. 1. Dans le lang. pop., la négation est souvent omise. 2. Aucun devant un subst. au plur. prend lui aussi la marque du plur. : ,,Cet emploi est correct mais un peu insolite. Toutefois on mettra aucunau pluriel devant des noms qui ne s'emploient qu'au pluriel ou qui changent de sens au pluriel`` (HANSE 1949). Cet emploi légitime, selon Littré, est cependant assez peu répandu3. Arch.,pas aucun + subst. « pas le moindre » :


38. Et pas aucun événement dans sa vie depuis ce François qu'elle a rencontré,
...
CLAUDEL

 


II. Pron. indéf. [Au sing., en relation avec un compl. partitif] Aucun de..., dont aucun..., en... aucun.

 
A. Vieilli, littér. [En « situation forclusive » (cf. supra I A)] Synon. quelqu'un, quelque chose :


39. Que de problèmes on préjuge en évitant d'en résoudre ou d'en poser aucun!
M. BLONDEL


40. ... c'eût été une grande pitié si les idées d'aucun d'eux avaient dû passer sous les fourches caudines!
BARRÈS

 


B. Usuel. [Constr. avec ne ou sans]

 
1. [Ne est exprimé] :


41. ... mais comment enfin se fait-il que, de tous ces miracles, aucuns ne soient parvenus jusqu'à nous, et que les quatre évangélistes se renferment à peu près dans le cercle des mêmes faits?
DUPUIS


42. ... bien qu'il fût connu pour ses prodigalités envers les femmes, il n'avait encore fait avec aucune un si égal partage de ses biens.
A. FRANCE


43. Visité les nouveaux bâtiments dont aucun n'est beau.
GREEN

 


2. [Ne n'est pas exprimé (cf. supra I B 2)] :


44.  Madame, m'écriai-je, j'ai entendu bien des sottises dans ma vie, mais aucune qui soit comparable à celle que vous venez de dire!
A. FRANCE


45. Châteaubedeau n'avait pas fait trois pas hors de la chambre de Ninon qu'il était résolu à aller jouer à Mademoiselle de Quinconas un tour plus fameux qu'aucun de ceux qu'il avait perpétrés jusqu'alors.
BOYLESVE


46.  Avez-vous une recommandation?
 Aucune, Monsieur. Je pensais qu'il suffisait d'être gascon...
PESQUIDOUX

 


3. Sans ... aucun :


47. [Il feuilletait] tous les livres sans faire emplette d'aucun.
A. FRANCE

 


Rem. 1. Il peut y avoir ell. du compl. partitif lorsque celui-ci est exprimé dans l'antécédence immédiate et peut facilement être restitué :


48. Plus un groupe est étendu et dense, plus l'attention collective, dispersée sur une large surface, est incapable de suivre les mouvements de chaque individu; car elle ne devient pas plus forte alors qu'ils deviennent plus nombreux. Elle porte sur trop de points à la fois pour pouvoir se concentrer sur aucun.
DURKHEIM

 


Rem. 2. Dans la lang. pop., ne peut être omis :


49. Elle me cherchait les mots exacts... Il en venait aucun... Ah! oui! ... Il avait confiance Ferdinand! ... J'ai confiance...
CÉLINE

 


Rem. 3. Except., aucun est empl. au plur. (cf. ex. 41).

 


III. Nominal indéf. de l'animé.

 
A. Vx ou littér., rare. Aucun.


1. [En « situation forclusive »] Personne d'autre, quelqu'un d'autre :


50. ... en écrivant Les Frères Zemganno et La Faustin, cherchant, moi, l'inventeur de ce naturalisme, à le dématérialiser avant qu'aucun y songeât.
E. et J. DE GONCOURT


51. Je me bornai à exposer la façon dont je conçois la vérité de cette heure, et ma définition, loin que je puisse l'imposer à aucun, ne saurait être appréciée que de qui partage mon sentiment.
BARRÈS

 


2. [Accompagné de ne] :


52. J'aurais voulu dire : « Ce n'est pas pour vous, monsieur, que j'écris. Je ne les ai écrits [mes livres] pour aucun. »
BARRÈS

 


B. Arch., littér. Aucuns. [En phrase positive] Quelques-uns, certains.
1. [Empl. comme suj.] :

53. À plus forte raison si, comme aucuns le prétendent, les rois sont des fonctionnaires publics, l'amour qui leur est dû se mesure sur leur amabilité personnelle; ...
PROUDHON


54. Aucuns t'appelleront une caricature,
Qui ne comprennent pas, amants ivres de chair,
L'élégance sans nom de l'humaine armature.
Tu réponds grand squelette, à mon goût le plus cher!
BAUDELAIRE

 


2. [Empl. comme régime prép.] :


55. À Madame Juste Olivier. (...). Mes amis m'en veulent de ce que je n'y vais pas. Je me brouille avec aucuns. Le plus simple sera peut-être, à un certain moment où je n'y pourrai plus tenir de chaleur, d'ennui, de travail et de brouilleries, d'aller passer là-bas quinze jours sans livres. Vous voyez que je bats la campagne et suis moins maître que jamais...
SAINTE-BEUVE

 


C. Fréq., dans la lang. écrite, légèrement archaïsante et empl. p.

  plaisant., voire ironiquement. D'aucuns. [En phrase positive] Quelques-uns, certains, plusieurs.

 
1. [Empl. comme suj.] :

56.  Celle-là, disait-il, c'est l'effraie. D'aucuns disent la chouette religieuse. Mais c'est l'effraie, ...
GENEVOIX


57. Pourtant voilà les rarissimes exemples, où nos gardiens n'étaient pour rien, qui faisaient s'extasier d'aucuns sur le libéralisme allemand et les beautés de la collaboration.
AMBRIÈRE

 


2. Rare. [Empl. comme régime prép.] :


58. Mais la bosse des affaires est si prononcée chez d'aucuns qu'il y en eut pour imaginer d'autres ressources.
AMBRIÈRE

 


Rem. 1. L'emploi de aucuns, d'aucuns pour « certains, plusieurs » est attesté comme vieilli et peu usité ds la plupart des dict. gén. qui mentionnent l'emploi de ce tour en style de palais (pour les plus anciens) ou en style marotique, badin ou familier. Cependant, notre docum. fournit de nombreux ex. de ce tour, en partic. pour la période la plus récente. 2. Except., on trouve aucun empl. substantivement (peut-être avec une nuance iron., p. anal. avec ces quelques-uns et sous la forme d'aucuns) :


59. Laisse dire la calomnie
...
Mais toi, méprise ces menées,
Plus haute que tes destinées,
Grand cœur, glorieuse martyre,
Plane au-dessus de tes rancunes
Contre ces d'aucuns et d'aucunes;
Bah! laisse faire et laisse dire!
VERLAINE

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents