Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


Comme on voit sur la branche

Publié par Fawzi Demmane sur 6 Mars 2011, 20:47pm

Catégories : #Le poème de la semaine

 

 

Comme on voit sur la branche au mois de Mai la rose
En sa belle jeunesse, en sa première fleur
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l’arrose :


La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur :
Mais battue ou de pluie, ou d’excessive ardeur,
Languissante elle meurt feuille à feuille déclose :


Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendre tu reposes.


Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,
Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs,
Afin que vif, et mort, ton corps ne soit que roses.


 

 

Pierre de RONSARD

 

 

 

 

 

Posté par Majdouline Borchani, le 06/03/2011

 

 



Commenter cet article

ouazib-louardi 07/03/2011 20:15



Abrité des vents auprès du puit, ma rose rouge s'éveille après une longue hibernation.
Métamorphose d'un petit bouton en une magnifique rose rouge, ne vous y fiez pas ! sa légèreté, sa beauté,  ne sont  qu'un leurre,   magnifique rose rouge 


Une main aimante s'en approche pour la ceuillir mais  elle sait que ses épines lui infligerons une grande douleur qui a tout jamais lui rappelera  que les roses rouge sont à éviter.


Nol



Majdouline 07/03/2011 15:12








Majdouline Borchani 07/03/2011 15:06



Toutes les roses ont des épines, toutes les épines font mal, tout le mal est dans la passion amoureuse, toute la passion amoureuse est chez Ronsard.



Blanche Colombe 06/03/2011 22:04



La rose rouge a une manière rayonnante d'être sans défense, et j'écris cette phrase "Ce qui fait événement, c'est ce qui est vivant, et ce qui est vivant, c'est ce qui ne se protège pas de
sa perte."



Anonyme 06/03/2011 22:02



Il s'agit là de l'un des plus beaux sonnet de Ronsard, à travers lequel il rend hommage à sa bien aimée, la défunte Marie.
Ronsard choisit la rose comme représentation de la figure purement féminine.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents