Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


J'écris ton nom

Publié par Fawzi Demmane sur 8 Décembre 2010, 17:59pm

Catégories : #A vos plumes !

http://ecole-paroles.pagesperso-orange.fr/Images/pediatrim/eleve-r.jpg

 

 

 

J'écris ton nom


 

Sur les mots qui vont naviguer
Sur la phrase qu’on tire vers les eaux
Pour faire danser l’être nouveau
J’écris ton nom


Sur les collègues familiers
Sur mon casier trop encombré
Sur tous les trois trimestres
J’écris ton nom


Sur les séquence didactiques
Sur la virago pédago
Sur l’objectif de mon cours
J’écris ton nom


Sur le projet d’établissement
Sur toutes les évaluations
Sur le cahier des exigences
J’écris ton nom


Sur le français très transversal
Et les horaires qui s'atrophient
Sur les couleuvres qu'on avale
J’écris ton nom


Sur la langue et sur le gruyère
Des conjugaisons qu'on oublie
Sur tout le primaire équarri
J'écris ton nom


Sur ma note administrative
Sur mon rayonnement personnel
Sur le travail en équipe
J’écris ton nom


Sur les sciences de l’éducation
Sur la remédiation cognitive
Sur la production du discours
J’écris ton nom


Sur les enseignements modulaires
Sur l’aide individualisée
Sur le pluridisciplinaire
J’écris ton nom


Sur toute les stratégies
Sur la centration/balayage
Sur la mise en travail du groupe
J’écris ton nom


Sur la métacognition
Et la pédagogie de projet
Sur toute la gestion mentale
J’écris ton nom


Sur l’implicite et l’explicite
Sur l’innovation réussie
Sur toutes les finalités
J’écris ton nom


Sur le traitement des données
Sur les référentiels d’objectifs
Sur la réussite différée
J’écris ton nom


Sur la transposition didactique
Sur le citoyen responsable
Sur toutes les incivilités
J’écris ton nom


Sur la salle des professeurs
Sur le lichen au fond des cœurs
Sur un pigeon qui passe
J’écris ton nom


Sur tous les panneaux syndicaux
Sur les murs de mon ennui
Bien au dessus du silence
J’écris ton nom


Sur tous les schémas narratifs
Sur l’élément perturbateur
Sur les registres, l'autofiction
J’écris ton nom


Sur les gants chirurgicaux
De nos grands thanatopracteurs
D’une littérature en bocaux
J’écris ton nom


Sur la lecture semi-globale
Sur l’illettrisme galopant
Et les innovations fatales
J’écris ton nom


Sur ma réelle motivation
Mon souci d’efficacité
Sur mon cours toujours stimulant
J’écris ton nom


Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir qui renaît toujours
J’écris ton nom


Sur toute expérience humaine
Loin des grammaires du déjà vu
Pour apothicaires de semaine
J’écris ton nom


Sur la littérature retrouvée
L’oxygène de l’insolence
Les pleins pouvoirs à la Beauté
J’écris ton nom


Sur les avant-garde en colère
Sur Zola et le père Hugo
Sur la comète singulière
J'écris ton nom


Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Mon écolier

 

 

 

 


Commenter cet article

Anonyme 09/12/2010 11:26



Bonjour ))


""""Sur les collègues familiers""""


Pour cette  '"image" , je n'ai pas bien saisis  le sens , meme quand il s'agit d'un sens figuré; comment peut on écrire
sur les collégues ))).


merci de bien vouloir m'expliquer.


Beau poeme.


 


 







Fawzi Demmane 09/12/2010 13:23






 


Parfois, il ne faut pas chercher trop loin : il suffit juste de se limiter aux sens propres des mots pour pouvoir comprendre.


 


De cette façon là (voir l'image ci-dessus), on peut écrire sur les collègues et et sur les autres aussi.


 


J'espère que la démonstration sera convaincante.


 


Merci pour le passage et le commentaire.


 


 



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents