Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


L'accord de l'adjectif

Publié par Fawzi Demmane sur 11 Janvier 2010, 18:36pm

Catégories : #Orthographe


L’adjectif est le noyau du groupe adjectival (GAdj). Dans le GAdj, seul l’adjectif est un

receveur d’accord ; l’adverbe qui le précède parfois ne s’accorde pas.


                     (fém. plur.)

Elle a reçu de [fort jolies] fleurs.


> Dans le GAdj entre crochets, le mot jolies est un adjectif et s’accorde avec le nom

fleurs. Le mot fort est un adverbe et non un adjectif ; on le reconnaît parce qu’il

pourrait être remplacé par un autre adverbe comme très.


                                                (masc. plur.)

Les enfants semblent [vraiment impressionnés].


> Dans le GAdj entre crochets, le mot impressionnés est un adjectif (ou un participe

adjectif, puisqu’il provient d’un verbe) et s’accorde avec le nom enfants. Le mot

vraiment est un adverbe et non un adjectif ; on le reconnaît parce qu’il pourrait

être remplacé par un autre adverbe comme très.

LA RÈGLE D’ACCORD DE L’ADJECTIF


L’adjectif (ou le participe adjectif) s’accorde avec le nom ou le pronom dont il est le

complément ou l’attribut : il en reçoit le genre et le nombre.

Voici des exemples où l’adjectif à accorder est dans un GN.


• L’adjectif noyau du GAdj complément du nom ou complément du pronom reçoit le

genre et le nombre du nom ou du pronom dont il est le complément.


                                                       (fém. plur.)

Elle a trouvé un vase pour ses très jolies fleurs exotiques.


> Les adjectifs jolies et exotiques reçoivent le genre et le nombre du nom fleurs,

dont ils sont les compléments.

 

(fém. sing.)

Étonnée, elle a versé quelques larmes de joie.


> L’adjectif étonnée reçoit le genre et le nombre du pronom elle, dont il est le

complément.


Voici des exemples où l’adjectif à accorder est dans un GV.


• L’adjectif noyau du GAdj attribut du sujet reçoit le genre et le nombre du nom ou du

pronom noyau du GN sujet.


                                              (masc. plur.) 

Les enfants semblent vraiment impressionnés.


> L’adjectif impressionnés reçoit le genre et le nombre du nom enfants, qui est le

noyau du GN sujet les enfants.

• L’adjectif noyau du GAdj attribut du complément direct du verbe reçoit le genre et le

nombre du nom ou du pronom noyau du GN complément direct (CD) du verbe.


                               (fém. plur.)                        (fém. plur.)

Elle trouve ses fleurs magnifiques. Elle les trouve magnifiques.


> Dans la première phrase, l’adjectif magnifiques reçoit le genre et le nombre

du nom fleurs, qui est le noyau du GN ses fleurs ayant la fonction de CD de

trouve ; dans la seconde phrase, il reçoit le genre et le nombre du pronom CD

les.

Commenter cet article

alter-ortograf 28/02/2011 15:00



Comment dans "ces fleurs magnifiquifiques" l'adjectif peut exprimer le genre (féminin)?


On écrit aussi "ces ponts magifiques" (masculin).


 


De toute façon, si on écrit "sé fleur magnifik" ou "sé pon magnifik",
on met l'écrit en harmonie avec la langue prononcée et on remarque que toute cette multitude de lettres muettes de la strate grammaticale artificielle en orthographe, une des causes principales
de la "catastrophe orthographique", est totalement superflue.


A l'oral on ne les prononce pas, sans conséquences négatives pour le sens ou la compréhension. A l'écrit ce serait pareil. Apprendre l'orthographe, à lire et à écrire deviendrait un jeu d'enfant
(c'est le cas de le dire): un signe unique pour chaque son, ou plage de son, et on n'écrit que ce qui se prononce.


OrAl (Ortograf Altèrnativ): Aprandr
l'ortograf, a lir é a ékrir, devyindrè un jeu d'anfan (s'è le ka de le dir)!  



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents