Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


L'anacoluthe

Publié par Fawzi Demmane sur 3 Novembre 2011, 12:38pm

Catégories : #Le bon usage

 

 

Le nom féminin anacoluthe signifie « absence de suite dans les idées ».

L'anacoluthe est en fait une rupture dans la construction d'une phrase. Cette faute grammaticale survient notamment lorsque le sujet du verbe principal n'est pas le même que le sujet qui fait l'action exprimée par le participe présent, le participe passé ou l'infinitif de la subordonnée.

Voici un exemple d’anacoluthe fréquente.

Exemple 1

  • En espérant recevoir de vos nouvelles bientôt, veuillez agréer, Madame, mes salutations distinguées.

Problème

Il y a une rupture entre En espérant et veuillez agréer. En effet, le sujet sous-entendu de En espérant est l'auteur de la lettre (j'espère que), alors que dans veuillez agréer, c'est le destinataire qui est le sujet sous-entendu (c’est lui qui fera l’action d’agréer).

Solution

La proposition placée en tête de phrase doit avoir le même sujet que celui de la principale :

  • En espérant recevoir de vos nouvelles bientôt, je vous prie d'agréer, Madame, mes salutations distinguées.


Langue orale et littéraire

L'anacoluthe a tendance à se glisser dans les phrases trop longues que l'on n'arrive pas à construire correctement. Dans ce cas, mieux vaut couper la longue phrase sur laquelle on bute pour en faire quelques phrases courtes qui seront plus faciles à maîtriser.

Cette erreur de construction était assez fréquente dans l'ancienne langue écrite, qui se rapprochait plus du style parlé. D'ailleurs, il est très courant de faire des anacoluthes au fil d'une conversation; elles ne gênent habituellement pas la compréhension, probablement en raison des pauses et de l'intonation. Cependant, si on retranscrit le texte oral à l'écrit, il risque fort d'y avoir confusion.

Les auteurs célèbres emploient parfois l'anacoluthe intentionnellement pour créer un effet de surprise ou mettre certains mots en valeur. Elle devient alors une figure de style.

 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents