Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


L'Honneur de la Tribu

Publié par Fawzi Demmane sur 2 Février 2011, 16:24pm

Catégories : #A vos plumes !

 

 

L'Honneur de la Tribu

 

"De ma fière Icosium, Utique je te salue Et ton peuple qui enfin a chassé ses vampires. Verrons-nous de Tunis venir le salut Et fleurir au printemps le sang de nos martyrs ?"

 

Voici donc encore une fois les orfèvres Tunisiens à l'oeuvre pour remettre les pendules de notre histoire dans le sens des aiguilles d'une montre. Voici encore une fois ces artisans habiles qui restaurent nos palais conquis et nos ors usurpés. Voilà encore une fois les adorateurs du jasmin qui pour nous font fleurir le printemps en hiver et s'exhaler en primeur le doux parfum de la liberté. Je vous le jure, mes frères jamais plus mon printemps ne refleurira en mars. C'est janvier désormais qui portera dans mon jardin les bourgeons à venir.

 

Bouazizi et toutes ces jeunes vies ceuillies aux portes de l'espérance ont déjà fait grincer les portes du paradis. Et de là-haut, ils crachent joyeusement sur un avion fuyard, hagard, en attendant de le faire demain sur leurs tombes. Bouazizi et les siens m'appartiennent comme vous appartiennent Ali La Pointe et les siens. Abou El-Kacem Chebbi est à moi comme est à vous Moufdi Zakaria. Vous m'appartenez comme je vous appartiens. Vous êtes aujourd'hui l'honneur de ma tribu comme je le fus hier de la vôtre. Les larmes de vos mères tunisiennes ont fait rejaillir les larmes de ma mère algérienne. Des larmes soeurs.

 

Monde, Afrique, Maghreb, écoutez, écoutez ! Les enfants d'Hannibal et de Jugurtha sont de retour ! les éléphants sont revenus à Yennayer pour reprendre leur ivoire et les pur-sang leur galop. Et tous deux pour vous prouver ce que l'honneur veut dire.

 

Tunisiens, mes frères ! On a parfois pris votre douceur pour de la couardise. Sacrilège ! Vos chefs ont juste oublié que vous savez conjuguer vous aussi, quand il le faut, l'odeur du jasmin avec celle de la poudre.

 

 

 

Farid Benyoucef

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anonyme 06/02/2011 13:35



..Enfant,j'entendis parler de l'Algérie,pour la premiere fois, lorsque Djamila Bouhired s'est réfugiée en Tunisie.Elle vint habiter pour un temps le quartier de Monfleury où je résidais alors
avec mes parents.On avait une petite maison avec un immense bougainvillier qui mangeait toute la façade avant.Je jouais avec les ombres qu'il projetait et je pensais,naivement,que le monde se
réduisait à cet espace.


Une apres midi,ma mère vint me chercher et me dit qu'on allait voir une dame tres importante...j'étais alors , une enfant timide et reveuse,..je commençais par dire non..et puis je finis par
céder..car je détestais la voir en colère.Je trainais des pieds,tout au long du boulevard Vauban,aggripée à la main de maman...j'écoutais à peine ce qu'elle me disait avec son accent oriental
chantant, je voulais retourner sous mon arbre..inventer des histoires...


..Et puis,je la vis...je vis cette femme..elle était frele,belle,une chevelure magnifique...et sur sa peau diaphane...elle portait..les traces de torture qu"elle avait subies.


Je ne comprenais rien,mais je restais pétrifiée...j'avais tres froid.


Ce soir là,l'Algérie est entrée dans ma vie. 



Fawzi Demmane 06/02/2011 14:22



Un récit impressionnant qui relate avec tout l'amour et toute l'innocence d'une enfant une page, pas comme les autres, de son quotidien qui reste à jamais gravée dans son coeur et dans sa mémoire
: Rencontrer L'Icône de la Guerre d'Algérie Djamila Bouhired (Mme Jacques Vergès) l'avocat du diable.


Ce jour là Madame, vous aviez Rendez-vous avec le Paradis. Votre mère vous a offert la chance de voir une fée.


Au nom de tous les Algériens, je me permets de vous dire : La Tunisie est dans le coeur et dans l'âme.


 



Wissal Ben Oudhifa 03/02/2011 08:38



Ce texte est d'un lyrisme magnifique, je l’ai lu et relu et je m’en lasse pas, un style impeccable, des paroles poignantes et poétiques …c’est tout simplement un beau texte et un cadeau venu
d’Algérie pour saluer les efforts des tunisiens de la plus belle façon qui soit…



Fawzi Demmane 03/02/2011 08:41



J'ai, moi-même lu et relu le texte plusieurs fois, non pas pour son lyrisme mais plutôt pour la fidélité avec laquelle, l'auteur a su transmettre les sentiments les plus nobles qui lient
les deux peuples frères depuis la nuit des temps.



Cherifa Amdouni 03/02/2011 08:36



je suis trés émue!!! cé 1 texte ki fé vibrer le coeur ; il joue sur la sensation .



Fawzi Demmane 03/02/2011 08:40



Que d'émotion !!!!!!!! dans son texte, l'auteur a exprimé exactement la nature des liens entre algériens et tunisiens avec des mots qui sortent de son coeur !!! non..., du coeur de tous les
algériens.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents