Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


La complétive interrogative

Publié par Fawzi Demmane sur 3 Mai 2011, 11:24am

Catégories : #Grammaire - Conjugaison

 

 

 

La complétive interrogative interroge indirectement. On peut, en français, interroger directement ou indirectement. L'interrogation directe ( principale ou indépendante) utilise deux grandes méthodes : un mot interrogatif ou un des trois procédés suivants : inversion, est-ce que, l'intonation.

 

    Quand viendras-tu?

    D'où viendras-tu?

    Comment viendras-tu?

    Viendras-tu?

    Est-ce que tu viendras?

    Tu viendras?

 

L'interrogation indirecte se fait à l'aide d'une proposition subordonnée. Le point d'interrogation disparaît, et l'inversion du sujet aussi (la plupart du temps!).

 

    Je ne sais pas quand tu viendras.

    Je ne sais d'où tu viendras.

    Je ne sais comment tu viendras.

 

Les trois autres procédés (intonation, "est-ce que", inversion) donnent l' adverbe interrogatif "si".

 

    Je me demande si tu viendras.

 

La complétive interrogative joue un rôle essentiel de COD.

 

Son verbe se met :

 

    - à l' indicatif si le fait est envisagé dans sa réalité (J'ignore qui il est).

    - au conditionnel s'il existe une supposition - exprimée ou non (J'ignore ce qu'il ferait).

    - à l' infinitif quand existe une idée d'hésitation (Il ne savait que dire).

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents