Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


La complétive par "que"

Publié par Fawzi Demmane sur 3 Mai 2011, 11:16am

Catégories : #Grammaire - Conjugaison

 

 

 

La complétive par "que" joue, essentiellement, un rôle de complément d'objet direct.

 

    Je préfère que tu le fasses.

    J'espère que tu reviendras bientôt.

 

Mais elle peut avoir d'autres fonctions :


    sujet : elle précède alors, dans la construction normale, la proposition dont elle dépend (Que tu reviennes bientôt me remplit de joie). Elle peut, plus rarement, se trouver en position de sujet inversé (De toi seul dépend, que tu réussisses). Elle est sujet réel avec les verbes impersonnels (Il faut que tu recommences).


    apposition : à un nom ou à un pronom, à "voici" et "voilà" ("que" a alors le sens de "à savoir que". (Je pense à une chose, que tu aurais dû prévenir avant. Je ne suis pas d'accord avec cette idée, que tout vient à point à qui sait attendre.).


    complément de nom ou d'adjectif :

        - après des noms comme "crainte, espoir, nouvelle, preuve, opinion, sentiment, conviction, certitude", etc.

        Je garde l'espoir qu'il comprendra.

        La nouvelle qu'il est revenu nous inquiète énormément.

        - après des adjectifs comme "sûr, certain, heureux, content", etc.

        Je suis certain que tu comprendras

        Les hommes sont plus heureux qu'ils ne le croient.

 

Le verbe de la complétive par "que" se met :

 

    1. à l' indicatif pour exprimer un fait réel (Je pense qu'il est arrivé).

 

    2. au conditionnel pour exprimer un fait dépendant d'une condition - exprimée ou non (Il me semble qu'il ferait l'affaire = si nous l'acceptions).

 

    3. au subjonctif après des verbes de sentiment, de volonté, dans des tours interrogatifs ou négatifs. Après des locutions impersonnelles (Il faut. Il vaut mieux. Il se peut...). Quand elle est en tête de phrase (Que tu sois revenu me fait plaisir).

L'emploi du mode dans la complétive par "que" obéit à des règles précises. Nous vous conseillons de consulter sur ce sujet les entrées concordance des temps, règle des 1-3, 2-4,

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents