Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


Quand il fera beau....

Publié par Fawzi Demmane sur 10 Décembre 2010, 11:27am

Catégories : #A vos plumes !

2574583610_c4a414b6da_o.jpg

 

 

Quand il fera beau....

 

 


Je lui avais dit : je vais venir…

 

Je ne sais pas quand, alors ne m'attends pas. Je vais venir, c'est une promesse, pas un rendez-vous.

Ne m'attends pas. Comprenez, je n'aime pas être attendu. Je ne sais pas pourquoi... Alors oui, bien sûr, certains vont penser que c’est par lâcheté ? Peu importe ce qu'ils pensent. Que peut-être je me donne une dernière possibilité de renoncer... Ou alors par prudence ? On ne sait jamais ce qui peut arriver et de quoi demain sera-t-il fait... J'hésiterai loin de son banc, peut-être, je sais, c'est sûr : ça m'était déjà arrivé.

Un peu de tout cela sans doute... mêlé de la peur de décevoir  par un mot, par un geste ou par un regard, et qui n'est finalement rien d'autre que le masque d'une crainte d'être moi-même déçu... et ne pas sentir l'ampleur de la promesse.... ne pas vivre la grandeur du rendez-vous.


Enfin voilà, il fait encore froid, très froid.....


Un jour, peut-être où il fera plus chaud

J'oterai sûrement mon beau manteau

Je prendrai très tôt... le vieux chemin

A la rencontre du plus pesant destin.

 

 


 

Quand il fera beau....


(réécrit par Blanche Colombe).


 

 

 

Je lui avais dit : » je viendrai…
Je ne sais pas quand ; aussi, ne m'attends pas.
Je dis je viendrai, mais ne le prends pas pour un rendez-vous. C'est une promesse. »

J’avais dit « Ne m'attends pas» : je n'aime pas être attendu. Pour quelle raison ? Je ne sais. Certains diraient par lâcheté. Mais peu m’importe. Peut-être l’ai-je fait par prudence, pour prendre du temps, me donner une ultime chance pour renoncer. Des fois, les raisons nous échappent, on ne sait pas vraiment ce qui nous pousse à agir ni ce qui peut arriver ni de quoi demain sera fait... J’irai, donc ; peut-être hésiterai-je en m’approchant de son banc, c'est même sûr : cela m’est déjà arrivé. C’est sans doute un peu de tout cela à la fois, mêlé à cette peur de décevoir au détour d’ un mot, d’ un geste ou d’un regard, tout ce qui n'est finalement rien d'autre que le reflet de cette crainte d'être déçu soi-même, de ne point sentir dans toute son ampleur la promesse, cette appréhension de ne pouvoir vivre la grandeur du rendez-vous.

Mais voilà. Il fait encore froid, trop froid...


Un jour où il fera plus doux, et plus beau, peut-être

Je me serai déjà défait de mon manteau.

Très tôt, j’emprunterai le petit chemin

Je m’avancerai , mon pas sera serein.

A moins que, soudain, au dernier moment,

je ne voie plus sur le banc qu’un bien pesant destin.

150800 464982916372 159046991372 6079961 8136120 n
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anonyme 11/12/2010 09:17



Personnellement, même si personne ne m'a demandé mon avis))


Mais j'opte pour le premier texte et ce pour une seule raison: ce texte  a été écrit avec une "touche" de "spontanéité " et l'arome d'une  "vérité ressentie " à l'instant de
l'écriture!on le sens à travers les phrases...


Quand au second texte qui est "incontestablement ""très bien fait" , ce dernier nous livre à nous  même !


Un double bravo !Continuez à nous faire plaisir


Merci  à Vous
 !



Assunta SALERNO 10/12/2010 21:45



Le destin fait peur, c'est plutôt le lendemain qui nous effraie, l'inconnu.......il nous fait hésiter et à juste titre.


On ne peut pas toujours se permettre de foncer tête en avant dans toutes les situations.


Les " si " font partie de notre vie, de nos peurs, nos craintes qui se cachent justement derrière ses " si "


Ceci dit, les deux textes sont très beaux, deux styles différents mais en définitive, les mêmes ......



D.A. 10/12/2010 19:46



j'ai aimé les deux versions....le premier car...rédigé avec l'émotion pour guide...le second car....fignolé...ciselé........disons le diamant brut...et la pierre
polie !!



beghadid 10/12/2010 19:17



beau texte, style bien


mais comme a suggéré Colombes


je me serai défait de mon manteau............çà rime mieux


bonne continuation !



Blanche COLOMBE 10/12/2010 13:43



Ce commentaire est fait en concertation avec l'auteur du texte et avec son accord, n'y voyez aucune prétention de ma part, c'est juste une façon de voir.


J'apprécie beaucoup l'idée de départ du texte. Ceci dit, je ferai certaines suggestions que je justifierai. Il s'agit d'un texte lyrique, en conséquence il
gagnerait   à s'alléger de certaines constructions pour s'enrichir d'autres plus propices à l'expression de la subjectivité: appositions, accumulations.... Pour faire court, je vous
livre les deux versions du textes et à vous de juger du résultat.


 







Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents