Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le bon usage

Le bon usage

Mon blog est consacré essentiellement au bon usage de la langue française. Il est donc, spécialement conçu et destiné aux collégiens,lycéens, étudiants,et notamment aux amoureux de la langue de Molière.


W, dernière lettre entrée dans l’alphabet français

Publié par Fawzi Demmane sur 27 Février 2012, 11:42am

 

 

 

Bien que la lettre W eût été utilisée depuis le XVIIe siècle, le W n’était pas encore considéré comme lettre à part entièredans le Dictionnaire de l’Académie française de 1935.

 

Quelle est la lettre la plus récente de l’alphabet français : W, X, Y, Z ?

 

L'alphabet français n’a d’abord compté que 23 lettres comme l’alphabet latin (le I s’écrivait j en minuscule. La distinction I/J et i/j n’a été officialisée que dans la troisième édition du Dictionnaire de l’Académie (1762). Il en allait de même pour V/u, dont on trouve la trace dans certaines inscriptions au front des monuments publics (REPVBLIQVE) et la distinction V/U, v/u).

Le W est « la dernière venue » selon Grevisse et Goosse, Bon Usage, 13e édition, 1993, § 84, p. 85.

Cette lettre, précisent les mêmes auteurs, servait au Moyen Âge dans les manuscrits picards, wallons et lorrains, ainsi que dans le manuscrits anglo-normands.

« Les premières édition du Dictionnaire de l’Académie [française] ne citaient aucun mot en W-, quoique dans l’usage on eût déjà un double V(imprimé souvent au XVIIe siècle Uv) pour les noms propres, notamment germaniques. En 1798 [5e édition du Dictionnaire de l’Académie] et en 1835 [6e édition], les quelques mots en W- prenaient place à la fin de la section consacrée à V.

En 1878, les mots en W- furent isolés, mais la lettre était définie ainsi :

Lettre consonne qui appartient à l’alphabet de plusieurs peuples du Nord et qu’on emploie en français pour écrire un certain nombre de mots empruntés aux langues de ces peuples, mais sans en faire une lettre de plus dans notre alphabet.

« Le texte de 1935 [8e édition, qui précède la 9e, en cours] est à peu près semblable, sauf que l’on a supprimé le dernier membre de phrase (mais sans en faire... ») tout en continuant à ne pas considérer le W comme une lettre de l’alphabet français. Ces formules négligent le fait que le W sert aussi à transcrire des noms propres appartenant au domaine linguistique français : noms de personnes comme Watteau, Wace, Wilmotte, noms de lieux comme Wavre, Woëvre, de même que des ethniques comme Wallon. »


Le dictionnaire Le Robert (1964) est le premier à déclarer que « W est la 23e lettre de l’alphabet. » (Bon Usage, ibid.) [1].


 

 


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Josée 23/05/2013 16:48

Bonjour... Excusez-moi, mais il ne devrait pas y avoir de virgule après le mot "donc", dans la bannière de votre blogue : "Il est donc, spécialement conçu". Merci bien.

Fawzi Demmane 28/05/2013 19:57

Merci beaucoup pour la remarque.
Cordialement
Fawzi.

Fathia Nasr 29/02/2012 12:02



Fawzi Demmane 29/02/2012 12:05



Merci Fathia : Que notre printemps soit des plus beaux !



Majdouline Borchani 27/02/2012 19:15


Bonsoir Fawzi,


Ton article sur la lettre "W" m'a rappelé l'ouvre de Georges Perec: W ou le
souvenir d’enfance. Entre la fiction et l'autobiographie, toutes deux narrées à la
première personne, le récit  présente deux parties. La première, c'est la partie concernant Gaspard Winckler, la seconde, c'est la description de l'île de W et les habitudes de vie
des athlètes.



L'autobiographie commence par ces mots : « Je n'ai pas de souvenir
d'enfance. Jusqu'à ma douzième année à peu près, mon histoire tient en quelques lignes : j'ai perdu mon père à quatre ans, ma mère à six ; j'ai passé la guerre dans diverses pensions
de Villard-de-Lans.
En 1945, la sœur de mon père et son mari
m'adoptèrent. »

Fawzi Demmane 27/02/2012 20:20



Bonsoir Majdouline 


Sacré Perec !!! Il agit toujours là où personne n'ose mettre les pieds ; il m'impressionne avec son Roman "La disparition" où avec un génie hors du commun, et sur plus de 400 cents pages n'a eu
recours au moindre "E"... sans oublier le fameux plus long palindrome jamais écrit.



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents